Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le chef de la diplomatie désigné promet de chercher une reprise rapide du dialogue Nord-USA

Actualités 05.02.2021 à 14h06
Le candidat au poste de ministre des Affaires étrangères Chung Eui-yong répond à des questions de députés lors d'une audition de confirmation le vendredi 5 février 2021, à l'Assemblée nationale à Séoul.

SEOUL, 05 fév. (Yonhap) -- Le ministre des Affaires étrangères désigné Chung Eui-yong s'est engagé ce vendredi à chercher des progrès substantiels dans les efforts de dénucléarisation dans l'impasse à travers une reprise rapide du dialogue avec la Corée du Nord sous une stratégie «coordonnée» avec les Etats-Unis.

Durant une audition de confirmation, Chung, l'ancien directeur du Bureau de la sécurité nationale de Cheong Wa Dae, a également déclaré qu'il chercherait une alliance Corée du Sud-Etats-Unis solidifiée et élargie avec des échanges de haut niveau avec l'administration du président américain Joe Biden.

«En me basant sur une stratégie coordonnée avec l'administration américaine nouvellement lancée, je vais me focaliser sur les efforts diplomatiques pour établir les bases d'un progrès réel dans la dénucléarisation à travers une reprise rapide du dialogue entre la Corée du Nord et les Etats-Unis», a promis Chung au début de l'audition.

«Je promouvrai une diplomatie de paix pour la résolution des sujets liés à la péninsule coréenne en me basant sur trois principes : pas de guerre, la garantie de la sécurité mutuelle et la coprospérité», a-t-il ajouté.

Ses remarques sont intervenues un jour après que Moon et Biden se sont entretenus par téléphone pour la première fois depuis l'investiture du second le 20 janvier et sont convenus d'élaborer une stratégie commune «globale» pour traiter la question nord-coréenne.

En soulignant l'importance du partenariat avec Washington, Chung a dit que l'alliance bilatérale était une fondation pour la diplomatie et la sécurité de la Corée du Sud, et a promis de la développer en une alliance «plus saine, mutuellement bénéfique et globale».

«Je vais chercher à construire une confiance et un consensus politique avec l'administration Biden en cherchant un sommet et des échanges de haut niveau rapidement, à élaborer des solutions raisonnables pour les questions de l'alliance en suspens, à renforcer le partenariat global pour la santé publique, la sécurité et le changement climatique, et comme cela, je vais solidifier davantage l'alliance et élargir les horizons de coopération», a-t-il déclaré.

Le ministre désigné a également indiqué qu'il ferait des efforts pour que Pyongyang participe à l'initiative menée par Séoul pour la coopération régionale sur la lutte contre les pandémies et d'autres crises sanitaires.

«Je vais renforcer les efforts pour encourager la Corée du Nord à participer au forum d'Asie du Nord-Est sur la sécurité sanitaire. Je vais chercher à établir une fondation communautaire pour la paix, la sécurité et la vie au niveau de l'Asie du Nord-Est», a-t-il dit.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page