Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Angelina Jolie demande à la communauté internationale d'éviter les comportements égoïstes

Actualités 05.02.2021 à 17h28

SEOUL, 05 fév. (Yonhap) -- La célèbre actrice américaine Angelina Jolie a supplié ce vendredi la communauté internationale de se réunir et d'arrêter d'agir avec égoïsme sur fond de pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

La lauréate d'un Oscar a pris la parole en ligne en tant qu'envoyée spéciale du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) lors d'un forum international organisé par l'université Yonsei à Séoul, où son fils ainé, Maddox, est étudiant.

Elle a déclaré que le virus avait dévoilé la vulnérabilité du monde et les secteurs où il y a encore du travail à faire, y compris le changement climatique et la question des personnes déplacées.

Ban Ki-moon, l'ancien secrétaire général des Nations unies (ONU), et l'actrice hollywoodienne et l'envoyée spéciale du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) Angelina Jolie participent au Forum Global Engagement and Empowerment (GEEF) de l'université Yonsei à Séoul, le vendredi 5 février 2021.

«Et nous voyons, par exemple, que quelques pays ont pris la majorité des vaccins, et d'autres pays et personnes seront vulnérables sans ces vaccins. Et nous nous comportons égoïstement. Ce n'est pas simplement désagréable ou injuste. C'est de l'ignorance», a-t-elle dit durant une conversation avec l'ancien secrétaire général des Nations unies (ONU) Ban Ki-moon.

«Ce n'est pas une manière d'équilibrer et de construire un monde stable, notamment quand nous parlons d'une pandémie mondiale et d'un virus», a-t-elle ajouté.

Ban est intervenu pour dire qu'il pense que le problème s'explique par le manque de compassion et l'instinct humain de s'occuper de soi-même d'abord avant de prêter attention aux autres.

«C'est ce que les dirigeants mondiaux font actuellement malheureusement», a-t-il indiqué. «Il y quasiment une guerre pour obtenir plus de vaccins pour leur propre pays.»

Jolie a dit que cela a été un privilège que de travailler avec l'UNHCR pendant 20 ans et qu'il n'y a aucun autre endroit où elle préférerait être que d'être avec les familles réfugiées.

«Nous ne faisons pas seulement la bonne chose à faire. Nous construisons aussi un avenir», a dit la mère de six enfants, en faisant référence à l'importance de tendre la main aux personnes dans le monde entier et d'aider ceux en difficulté.

Jolie a expliqué que les personnes déplacées ne devaient pas être considérées comme un «fardeau» et que plusieurs d'entre elles sont des professionnelles qui peuvent apprendre davantage sur les technologies modernes et être envoyées chez elles pour bâtir des pays plus forts.

«Nous devons investir plus dans les personnes que dans les armes», a-t-elle souligné. «Nous devons nous réunir et mettre en valeur les personnes.»

Jolie n'a fait aucun commentaire sur son fils Maddox qui suivrait ses cours en ligne depuis chez lui.

L'actrice s'est rendue sur le campus de l'université Yonsei en novembre 2018 avec Maddox et son deuxième fils, Pax.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page