Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Google apportera des améliorations pour des services stables en Corée du Sud

Science/Tech 08.02.2021 à 14h40
Ci-dessus, un message d'erreur de YouTube, le lundi 14 décembre 2020. (Capture du site Internet de YouTube. Revente et archivage interdits)
Google (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 08 fév. (Yonhap) -- Le ministère de la Science et des TIC a déclaré ce lundi que l'entreprise américaine de services technologiques Google prendrait des mesures pour offrir des services stables, devenant la première société à faire l'objet de la loi révisée du pays qui tient les fournisseurs de contenus en ligne pour responsables des dysfonctionnements.

Plusieurs services de Google, dont YouTube, Gmail et Google Calendar, sont tombés en panne pendant environ une heure dans le monde le 14 décembre 2020, incitant le ministère des TIC à examiner l'affaire.

Selon le ministère, Google a connu une erreur de système d'authentification pendant environ 50 minutes ce jour-là alors qu'il n'avait pas alloué d'espace de stockage pour le système durant une séance de maintenance.

La société a dit au ministère le mois dernier qu'elle n'avait pas encore reçu de plaintes pour des compensations à l'échelle mondiale pour le défaut de service.

Le ministère a indiqué que Google prendrait des mesures pour détecter de manière préventive les problèmes potentiels et que, en cas d'anomalie des services à l'avenir, la société notifierait les utilisateurs locaux à travers les réseaux sociaux coréens.

La décision intervient après que la Corée du Sud a adopté l'année dernière une révision de la loi sur les activités des télécommunications, exigeant que les fournisseurs de contenus en ligne rapportent les erreurs de service et prennent des mesures pour fournir des services stables dans un contexte de plaintes grandissantes contre les géants du streaming Netflix et Google après plusieurs interruptions.

La nouvelle loi s'applique aux entreprises en ligne représentant 1% ou plus du trafic quotidien moyen de données au cours des trois derniers mois d'une année et celles qui ont plus d'un million d'utilisateurs journaliers, incluant Google, Facebook, Netflix ainsi que les sociétés locales Naver, Kakao et le service de streaming Wavve.

Le ministère a dit qu'il projetait d'examiner l'incident du service de Wavve du 27 janvier, qui a partiellement suspendu son service de vidéo à la demande (VOD).

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page