Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Renault demande à son usine sud-coréenne d'améliorer la productivité

Actualités 09.02.2021 à 14h48
Siège du groupe Renault SA à Boulogne-Billancourt, en région Ile-de-France. (Photo fournie par Renault Samsung Motors. Revente et archivage interdits)
Jose Vicente de Los Mozos, vice-président en charge des fabrications et de la chaîne logistique de Renault SA. (Photo fournie par Renault Samsung Motors. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 09 fév. (Yonhap) -- Jose-Vicente De Los Mozos, vice-président en charge des fabrications et de la chaîne logistique de Renault SA a déclaré ce mardi que ses opérations sud-coréennes devaient augmenter la production et baisser les coûts de fabrication pour se maintenir à flot sur fond de crise de nouveau coronavirus (Covdi-19).

Il a fait ces remarques dans un message vidéo transmis aux travailleurs de la seule usine du fabricant automobile français à Busan, à 450 km au sud-est de Séoul.

L'année dernière, Renault Samsung Motors Corp. a promis d'améliorer la productivité de l'usine de Busan pour s'assurer la fabrication de SUV XM3 destinés au marché européen. Alors le groupe Renault a décidé d'attribuer à l'usine la production de la plupart des XM3 pour les ventes internationales en septembre, a indiqué Mozos.

«Mais Renault Samsung n'a pas tenu sa promesse jusqu'à la fin de 2020 et le coût de production unitaire des XM3 à l'usine de Busan est deux fois plus élevé que celui du SUV Captur à l'usine espagnole (de Renault)», a indiqué le vice-président.

«Cela montre clairement que l'usine de Busan traîne loin derrière (les autres usines de Renault en termes de productivité et coûts). Les problèmes doivent être résolus immédiatement.»

Le XM3 et le Captur partagent la même plate-forme et le XM3 est vendu sous le nom de New Arkana en Europe.

En janvier, Renault Samsung est passé en mode de gestion d'urgence dans un contexte de pandémie et a annoncé un plan de réduction du nombre de cadres de 40% à 30 personnes et de leurs salaires de 20%. Il a également proposé un programme de départ à la retraite volontaire aux employés dans le cadre de la restructuration.

L'unité coréenne a rapporté une perte d'exploitation pour la première fois en huit ans l'année dernière, alors que ses ventes ont dégringolé de 35% à 116.166 véhicules, contre 177.450 unités l'année précédente.

Ses ventes locales ont augmenté de 11% à 95.939 unités par rapport aux 86.859 d'un an plus tôt, mais les exportations ont chuté de 78% à 20.227 voitures après avoir été de 90.591. La diminution a été principalement causée par la suspension de la production de SUV Rogue de Nissan à l'usine de Busan en mars de l'année dernière.

De plus, Renault Samsung a suspendu l'opération de l'usine de Busan du 25 septembre au 18 octobre et quelques jours en novembre et décembre pour gérer ses stocks sur fond de demande plus faible pour ses véhicules.

L'entreprise et son syndicat n'ont pas encore signé d'accord sur les salaires pour l'année 2020, ce qui affecte les plans de production et les ventes de véhicules.

Plus tôt ce mois-ci, les travailleurs syndiqués ont voté pour une action industrielle afin de demander une offre salariale révisée à l'entreprise et de protester contre le plan de restructuration.

La gamme actuelle du constructeur comprend la voiture 100% électrique SM3 ZE, la berline SM6 et les SUV XM3 et QM6.

Le constructeur automobile français Renault SA détient 81% du capital de Renault Samsung.

Le vice-président a indiqué que trois choses devaient être garanties pour la survie de l'unité coréenne : la haute qualité, des coûts de production raisonnables et la livraison à temps vers les marchés étrangers.

«Il faut faire des efforts tous azimuts pour tenir ces lignes directrices. Nous connaissons des difficultés sans précédent que nous n'avons jamais connues dans le passé. Si l'usine de Busan ne suit pas les directives, le groupe empruntera inévitablement une nouvelle voie (pour la survie)», a-t-il dit.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page