Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Plus importante perte d'emplois en plus de 2 décennies en janvier sur fond de pandémie

Actualités 10.02.2021 à 10h11

SEOUL, 10 fév. (Yonhap) -- La Corée du Sud a signalé la plus importante perte d'emplois en janvier depuis 1998 alors que la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) continuait de frapper le marché du travail, a indiqué ce mercredi Statistique Corée (KOSTAT).

Le nombre de personnes employées a atteint 25,8 millions le mois dernier, soit 982.000 de moins qu'un an auparavant, selon les données compilées par KOSTAT.

Il s'agit de la plus forte baisse en glissement annuel depuis décembre 1998, lorsque le pays a perdu 1,28 million d'emplois à la suite de la crise financière asiatique de 1997-1998.

Le pays a rapporté des pertes d'emplois chaque mois depuis mars, lorsqu'environ 195.000 jobs se sont évaporés, la première perte d'emplois en glissement annuel depuis 2009, dans un contexte d'épidémie de Covid-19.

Pour l'ensemble de 2020, la Corée du Sud a vu disparaître le plus grand nombre de postes depuis 1998.

Des personnes recherchent des informations sur des offres d'emploi dans un centre de placement à Séoul, le 13 janvier 2021.

Les données ont montré que le marché du travail local reste dans les limbes alors même que l'économie sud-coréenne se redresse lentement grâce au dynamisme des exportations.

Le ministre de l'Economie et des Finances Hong Nam-ki a estimé auparavant que les chiffres sur l'emploi devraient rester faibles jusqu'en février, compte tenu de l'impact persistant de la pandémie sur le marché du travail.

Le taux de chômage a augmenté de 1,6 point de pourcentage en glissement annuel pour s'établir à 5,7% le mois dernier. Le taux de chômage a atteint un niveau record pour un mois de janvier depuis 1999.

Le nombre de chômeurs s'est élevé à 1,57 million le mois dernier, soit le chiffre le plus élevé depuis juin 1999, lorsque Statistique Corée a commencé à compiler des données connexes.

Le taux de chômage des jeunes âgés de 15 à 29 ans s'est établi à 9,5% en janvier, en hausse de 1,8 point de pourcentage par rapport à l'année précédente.

Le nombre de personnes ayant un emploi a diminué pour tous les groupes d'âge, les trentenaires subissant la plus forte diminution avec 273.000 personnes.

Le taux d'emploi de ceux âgés de 15 à 64 ans a atteint 64,3%, en baisse de 2,4 points de pourcentage par rapport à l'année précédente.

Des demandeurs d'emploi visitent des stands lors d'un salon de l'emploi au Palais des congrès et des expositions situé dans le sud de Séoul, le 11 novembre 2020.

Les pertes d'emplois ont été sensibles dans le secteur des services, l'épidémie de nouveau coronavirus ayant gravement touché les segments fournissant des services en face à face.

L'hôtellerie et la restauration ont enregistré une baisse annuelle de 367.000 postes le mois dernier, et le secteur de la vente en gros et au détail a perdu 218.000 emplois.

Le secteur manufacturier, l'épine dorsale de l'économie du pays, a également été touché par la pandémie de Covid-19, car il a perdu 46.000 jobs en un an le mois dernier.

Le secteur de l'administration publique a cependant gagné 20.000 emplois et le segment des transports et des entrepôts 30.000.

Les travailleurs temporaires ont été les plus touchés par les retombées du virus. Les employés ayant des postes permanents ont augmenté de 36.000 par an en janvier. Mais le nombre de travailleurs temporaires a chuté de 563.000 sur un an, et les emplois de journaliers ont diminué de 232.000.

Dans son plan de politique économique 2021, le ministère des Finances a annoncé que le nombre de personnes employées devrait augmenter de 150.000 cette année, un revirement par rapport aux pertes d'emplois estimées l'an dernier à 220.000.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page