Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) La Commission américaine du commerce international donne raison à LG mais sanctionne SK

Science/Tech 11.02.2021 à 11h28
(LEAD) La Commission américaine du commerce international donne raison à LG mais sanctionne SK - 1

WASHINGTON/SEOUL, 10 fév. (Yonhap) -- La Commission américaine du commerce international (ITC) a rendu ce mercredi une décision en faveur du fabricant sud-coréen de batteries LG Energy Solution Ltd. dans le cadre d'une affaire de vol de secrets industriels mais a imposé une interdiction d'importation de 10 ans sur des batteries lithium-ion de SK Innovation Co.

L'ITC confirme donc un jugement préliminaire qui avait été prononcé en février 2020 et qui soutenait les revendications de LG selon lesquelles SK lui a volé des secrets industriels pour développer des batteries de véhicules électriques (VE).

L'ITC a émis un «ordre d'exclusion limitée» d'une durée de 10 ans pour interdire l'importation de certaines batteries lithium-ion et de composants de SK Innovation, mais a permis l'envoi de composants pour la production de clients comme Ford Motor, Volkswagen et Kia pour «l'intérêt public».

Par conséquent, cet ordre autorise SK Innovation à importer des composants pour la production locale de batteries lithium-ion pour le programme EV F-150 de Ford Motor pendant quatre ans et pour la ligne de production VE de Volkswagen en Amérique du Nord pour une durée de deux ans afin de permettre à ces parties tierces de se rabattre progressivement vers de nouveaux fournisseurs locaux, a expliqué l'ITC lors de l'annonce du verdict.

Il autorise par ailleurs SK Innovation à importer des pièces pour la réparation et le remplacement des batteries VE de véhicules Kia qui ont été vendus à des clients américains et étaient équipés de batteries SK à l'origine.

Cette décision est un gros coup dur pour SK Innovation qui est en train de construire une usine en Géorgie pour un achèvement en 2022 afin de fournir des batteries VE à Volkswagen et Ford. Une deuxième usine est également en construction sur le même site. La société prévoit d'embaucher 2.600 personnes d'ici à 2024.

Cependant, ce verdict pourrait remettre en question la promesse de SK de créer des emplois aux Etats-Unis et aller à l'encontre de la politique du président américain Joe Biden visant à promouvoir les VE dans le cadre de son New Deal vert. L'administration américaine a 60 jours pour revoir la décision. Si Biden ne s'y oppose pas, alors le jugement sera final.

L'usine de batteries VE de SK Innovation Co. en construction dans l'Etat de Géorgie. (Photo fournie par SK Innovation Co. le 28 août 2020. Revente et archivage interdits)

SK Innovation a réagit en disant qu'il continuerait de faire en sorte que le jugement de l'ITC ne perturbe pas son plan de production aux Etats-Unis en promouvant l'importance de sa chaîne d'approvisionnement de batteries VE et des postes qui seront créés en Géorgie durant l'examen présidentiel.

«Nous chercherons des moyens de protéger les intérêts de nos clients durant la période de l'examen présidentiel et au-delà», a indiqué SK Innovation dans un communiqué de presse.

L'usine de batteries VE de LG Energy Solution Ltd. dans le Michigan. (Photo fournie par la filiale de LG Chem Ltd. le 27 janvier 2021. Revente et archivage interdits)

LG Energy Solution, appartenant à LG Chem Ltd., a déclaré pour sa part que le verdict de l'ITC prouvait bien que SK Innovation a subtilisé des secrets industriels et lui a infligé des dommages.

LG Energy Solution a demandé à SK Innovation d'accepter la décision finale et de venir à la table des négociations pour trouver un compromis afin de satisfaire les actionnaires et les investisseurs.

«Si (SK Innovation) n'apporte pas de compromis qui correspond au détournement de secrets industriels et qui répond aux actionnaires et aux investisseurs, nous nous poursuivrons la bataille judiciaire en cours à domicile et à l'étranger», a ajouté LG Energy Solution dans un communiqué.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page