Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Song Joong-ki va revenir sur le petit écran en tant que mafioso italien d'origine coréenne avec «Vincenzo»

Actualités 16.02.2021 à 10h17

SEOUL, 16 fév. (Yonhap) -- Le célèbre acteur sud-coréen Song Joong-ki s'apprête à faire son retour sur le petit écran en tant qu'avocat né en Corée du Sud d'une organisation mafieuse italienne dans la prochaine comédie noire «Vincenzo».

La nouvelle série télévisée, dont la diffusion du premier épisode est prévue ce week-end sur la chaîne câblée tvN, raconte les péripéties de Vincenzo Cassano (Song), un Italien d'origine coréenne qui travaille pour la mafia en tant que consigliere. Il revient dans sa patrie où il se retrouve impliqué dans des scandales de corruption et se bat contre les pouvoirs sociaux à sa manière.

C'est l'une des séries les plus attendues de ce printemps pour son casting de stars, dont Song, Jeon Yeo-been et Ok Taecyeon, qui est également rappeur au sein du boys band 2PM.

Les acteurs Song Joong-ki (à g.), Jeon Yeo-been (au centre) et Ok Taecyeon lors d'une conférence de presse pour «Vincenzo» le 15 février 2021. (Image fournie par tvN. Revente et archivage interdits)

Song, qui a choisi «Vincenzo» pour marquer son retour depuis sa dernière apparition dans la série fantastique «Arthdal Chronicles» (2019), a déclaré qu'il s'était senti ravi et satisfait à la première lecture du scénario qui met en scène de puissants voyous qui écrasent des brutes néfastes à la société.

«Quand j'ai lu pour la première fois un bref résumé de "Vincezo", j'ai apprécié le point de vue caustique du scénariste», a-t-il déclaré ce lundi lors d'une conférence de presse en ligne. «C'était intéressant et frais que les puissants perdent contre les plus puissants, qui ne sont pas toujours bons.»

«Vincenzo» a été imaginée par le scénariste Park Jae-bum, connu pour ses comédies sombres bien construites comme «The Fiery Priest» (2019), qui propose une satire de la corruption profondément enracinée ainsi que du copinage entre politiciens et hommes d'affaires.

Song a déclaré que son personnage était si impitoyable et cruel qu'il faisait tout pour vaincre ses ennemis et avait même recours à des procédés diaboliques. Il est largement différent de ses rôles passés, notamment un capitaine des forces spéciales chaleureux dans «Descendants of the Sun» (2016) et un redoutable guerrier dans «Arthdal Chronicles».

«Je sais que j'ai de nombreuses personnalités différentes que mes fans ne peuvent pas voir», a-t-il expliqué. «J'ai essayé de puiser dans mes penchants pervers, sévères ou violents et de présenter ces aspects au travers de Vincenzo.»

Dans le même temps, Song doit dépeindre un homme qui se tient en marge en tant qu'Italien d'origine coréenne se sentant seul et aliéné en Corée du Sud, pays qu'il a quitté il y a des décennies.

«Il a vécu en Italie pendant la plus grande partie de sa vie. Mais il est étranger dans sa patrie», a-t-il commenté. «C'est pathétique et touchant, mais ses actions héroïques sont réjouissantes.»

La réalisatrice Kim Hee-won, qui a créé la romance historique «The Crowned Clown» (2019) et «Money Flower» (2017), a déclaré avoir choisi Song pour le rôle-titre en raison de ses caractéristiques à multiples facettes affichées dans ses fictions précédentes.

«J'aime Song dans "The Innocent Man" (2012). Son visage représente l'obscurité et la solitude ainsi que l'innocence. Cela correspond parfaitement à Vincenzo», a-t-elle souligné. «Et il est doué pour la comédie, qui est également un élément crucial de ce projet.»

Elle a indiqué se concentrer sur un équilibre entre l'obscurité du scénario et la légèreté de l'humour afin de transmettre des messages critiques contre la corruption ou les transactions illégales entre les autorités et les entreprises de manière satirique.

«Nos protagonistes ne sont ni bons ni gentils. Leurs ambitions sont plus mauvaises que celles des méchants», a-t-elle décrit. «C'est une histoire très caustique mais racontée sur un ton humoristique. Il est très difficile de marier les deux.»

«Vincenzo» sera diffusé sur tvN à partir de ce samedi et sera également disponible sur Netflix simultanément.

L'affiche de «Vincenzo». (Image fournie par tvN. Revente et archivage interdits)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page