Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La production d'électricité de la Corée du Sud chute pour la deuxième année consécutive en 2020 en raison de la pandémie

Actualités 16.02.2021 à 18h11

SEOUL, 16 fév. (Yonhap) -- La production d'électricité de la Corée du Sud a chuté pour la deuxième année consécutive en 2020, la demande ayant reculé en raison de la pandémie de coronavirus, ont indiqué ce mardi des données de l'entreprise publique Korea Electric Power Corporation (KEPCO).

La quantité d'électricité produite par les centrales électriques du pays s'est élevée à 552.165 gigawattheures (GWh) l'année dernière, soit une baisse de 1,9% par rapport à l'année précédente, selon les données de KEPCO.

Il s'agit de la deuxième baisse de production en deux années consécutives, depuis la baisse de 4,1% en 1998, lors de la crise économique en Corée du Sud. En 2019, la quantité d'électricité produite par les centrales électriques du pays avait diminué de 1,5% par rapport à l'année précédente.

L'électricité produite par les centrales nucléaires a augmenté de 9,8% par rapport à l'année précédente, et l'électricité produite à partir de sources d'énergie renouvelables a augmenté de 3,9%.

L'électricité produite par les centrales à charbon a chuté de 13,6% en raison des politiques gouvernementales visant à réduire la pollution atmosphérique par les poussières fines.

Les centrales nucléaires ont représenté 29% de la production totale d'électricité l'année dernière, contre 25,9% en 2019.

La Corée du Sud prévoit de diversifier progressivement son bouquet énergétique en utilisant des sources plus durables, telles que l'énergie solaire, et de réduire l'utilisation du charbon et de l'énergie nucléaire, conformément à l'objectif national d'atteindre zéro émission de carbone d'ici 2050.

Dans le cadre de ce plan, qui s'étendra jusqu'en 2034, les sources d'énergie durables représenteront 8,6% du bouquet énergétique du pays.

La part du charbon passera de 31,9% à 22,7% au cours de cette période, et celle de l'énergie nucléaire passera de 21% à 15,5%, selon le plan.

Pour atteindre cet objectif, le pays prévoit de fermer 30 centrales au charbon d'ici la fin de l'année et d'en rénover 24 pour qu'elles fonctionnent au gaz naturel liquéfié

La production d'électricité de la Corée du Sud chute pour la deuxième année consécutive en 2020 en raison de la pandémie - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page