Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les Etats-Unis inculpent 3 pirates informatiques nord-coréens pour avoir tenté de voler 1,3 Mds de dollars

Corée du Nord 18.02.2021 à 10h05

WASHINGTON, 17 fév. (Yonhap) -- Les Etats-Unis ont inculpé trois pirates informatiques nord-coréens pour cyberactivités criminelles visant à voler 1,3 milliard de dollars, a annoncé mercredi le département de la Justice.

Les inculpations déposées auprès de la cour de district des Etats-Unis à Los Angeles ont identifié les trois suspects nord-coréens comme Jon Chang-hyok (31 ans), Kim Il (27) et Park Jin-hyock (36).

Ils étaient des «membres du Bureau général de reconnaissance et d'une agence de renseignement militaire de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) qui ont participé à des piratages criminels», a précisé le département de la Justice dans un communiqué publié sur son site Internet.

Cette capture d'image du site Internet du département de la Justice des Etats-Unis montre le communiqué de presse publié le mercredi 17 février 2021, annonçant l'inculpation de trois pirates informatiques nord-coréens.

Le département a indiqué que les trois suspects s'étaient engagés dans un large éventail d'activités criminelles pour tenter de voler 1,3 milliard de dollars en espèces ou en cryptomonnaie à des banques et à des entreprises.

Leurs activités criminelles ont compris également l'attaque de 2014 contre Sony Pictures Entertainment «en représailles à "The Interview", un film qui décrit un assassinat fictionnel du dirigeant de la RPDC», a-t-il détaillé.

Le département a fait savoir que les inculpations avaient été déposées le 8 décembre.

«Les inculpations dévoilées aujourd'hui expliquent les plaintes déposées en 2018 par le Federal Bureau of Investigation (FBI) pour les cyberattaques sans précédent commises par le régime nord-coréen», a dit le directeur adjoint du FBI, Paul Abbate, selon le département de la Justice.

«Comme l'indiquent les inculpations d'aujourd'hui, les agents secrets de la Corée du Nord, utilisant des claviers plutôt que des pistolets, volant des portefeuilles numériques de cryptomonnaie au lieu de sacs de billets, sont les premiers voleurs de banque au monde», a dit le procureur général adjoint du département en charge de la sécurité nationale, John Demers, cité par le département.

«Le département continuera de combattre les cyberactivités malveillantes de la nation avec nos outils uniques et de travailler avec nos agences et les normes forçant les pays à faire la même chose», a-t-il ajouté.

Demers a dit plus tôt que la recherche de l'argent de la part de Pyongyang avait fait du pays un acteur institutionnel «unique» dans les cybercrimes.

On n'est pas sûr de la part des 1,3 milliard de dollars que le Nord a subtilisée, mais les inculpations ont été accompagnées de chefs d'accusation à l'encontre des trois Nord-Coréens, dont le vol de 6,1 millions de dollars en 2018 dans une banque via des distributeurs de billets, ce que les Etats-Unis nomment «FASTCash».

Le département de la Justice a indiqué qu'un Américain d'origine canadienne âgé de 37 ans, Ghaleb Alaumary, avait été inculpé pour blanchiment d'argent pour les Nord-Coréens.

Alaumary a reconnu avoir participé à plusieurs plans criminels, dont des opérations de retrait d'argent dans des distributeurs, et a accepté de plaider coupable, a fait savoir le département.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page