Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Coronavirus : Celltrion commence à développer un cocktail d'anticorps pour traiter les variants

Science/Tech 18.02.2021 à 14h35

SEOUL, 18 fév. (Yonhap) -- Celltrion Inc. a confirmé ce jeudi que son traitement par anticorps monoclonal anti-Covid-19 était bien capable de neutraliser le variant britannique, et le géant pharmaceutique sud-coréen a également commencé à développer un cocktail d'anticorps neutralisants.

Le CT-P59, un traitement par anticorps monoclonal anti-Covid-19, a remporté l'approbation conditionnelle de l'agence nationale de sécurité des médicaments au début du mois, devenant ainsi le premier traitement local contre le virus. Le médicament a commencé à être fourni aux institutions médicales locales mercredi.

Cette capture d'image montre le président du groupe Celltrion, Seo Jung-jin, lors d'une conférence de presse en ligne, le 18 février 2021. (Revente et archivage interdits)

Celltrion a annoncé que le CT-P59 neutralise avec succès le variant du virus qui a été identifié pour la première fois en Grande-Bretagne, en plus des six mutations génomiques précédemment détectées. Néanmoins, le traitement a démontré une capacité de neutralisation moindre contre le variant sud-africain.

La société a déclaré avoir lancé le développement de la thérapie de cocktail sur mesure du traitement CT-P59 qui peut activement protéger contre d'autres types de variants émergents, y compris le sud-africain.

Celltrion souhaite terminer les essais cliniques de phase 2 du cocktail d'anticorps avec le CT-P59 dans les six prochains mois en utilisant une sélection d'anticorps déjà établie.

Celltion a également fait allusion au développement de vaccins contre le Covid-19 car le géant pharmaceutique possède déjà la technologie appropriée.

«Nous sommes prêts à fabriquer des vaccins», a affirmé le président du groupe Celltrion, Seo Jung-jin, lors d'une conférence de presse en ligne. «Cependant, cela signifie que le développement du vaccin devrait commencer à un moment où l'approvisionnement en vaccins de notre pays est en retard.»

Actuellement, Celltrion mène aussi des essais cliniques mondiaux de phase 3 du CT-P59, une partie essentielle de l'étude, dans plus de 10 pays pour obtenir des résultats plus complets en matière de sécurité et d'efficacité.

Seo a déclaré que l'étude de phase 3 devrait être achevée dans les trois prochains mois.

De plus, Celltrion envisage de raccourcir à une heure le temps d'administration du CT-P59, qui prend la forme d'une injection intraveineuse de 90 minutes.

Le CT-P59 est administré aux patients atteints du Covid-19 à risque élevé, c'est à dire ceux âgés de 60 ans et plus, ou souffrant de problèmes de santé tels que les maladies cardiaques, le diabète, l'hypertension ou les maladies chroniques qui affectent le système respiratoire.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page