Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Plusieurs questions soulevées sur la défection d'un Nord-Coréen via la mer en hiver

Actualités 18.02.2021 à 14h40

SEOUL, 18 fév. (Yonhap) -- Plusieurs questions ont été soulevées sur la manière dont un homme nord-coréen a traversé la frontière maritime intercoréenne pour faire défection, en nageant pendant six heures en hiver, sur fond de demandes croissantes pour une explication des autorités sur ce cas.

Selon le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS), l'homme, dont l'identité n'a pas été dévoilée, a été capturé mardi après trois heures de recherches près de la frontière intercoréenne dans le comté de Goseong, dans l'est du pays. Il a exprimé son intention de faire défection.

Le ministre de la Défense Suh Wook a déclaré à des députés mercredi que l'homme aurait nagé pendant six heures dans la mer de l'Est dans la nuit, en portant une combinaison de plongée et une paire de palmes. Etant donné que des traces de pas ont été retrouvées à environ 3 km de la Ligne de démarcation militaire (MDL) séparant les deux Corées, il se serait déplacé sur près de 10 km en mer.

Mais plusieurs personnes ont noté les conditions météorologiques défavorables le jour de sa défection. La température de l'eau était de 8°C à ce moment-là et un avertissement aux hautes vagues avait été émis pour la mer de l'Est. L'agence météorologique avait lancé également une alerte au grand froid pour la plupart du pays, dont la province du Gangwon.

«Notre jugement basé sur les premières données a été que la survie dans les eaux avec de telles conditions n'était pas possible. Mais nous avons appris plus tard qu'il avait porté plusieurs vêtements sous une combinaison imperméable pour ne pas être mouillé», a expliqué Suh lors d'une session parlementaire de briefing des politiques.

L'homme dans la vingtaine connaîtrait bien les circonstances maritimes, selon des sources militaires.

Face à la demande pour plus d'explications sur le cas, le JCS a répondu qu'une enquête était toujours en cours.

«Le JCS et le commandement des opérations terrestres effectuent des enquêtes sur le terrain, et l'homme subit aussi actuellement un interrogatoire des autorités concernées», a fait savoir un officier du JCS. «Une fois que l'on aura le résultat de l'interrogatoire, nous annoncerons tous les détails possibles en cherchant des moyens de protéger l'homme et sa famille au Nord.»

Cette photo d'archives montre la côte est près de la frontière intercoréenne dans le comté de Goseong, dans la province du Gangwon.
Le lieutenant Park Jeong-hwan, chef de la direction générale des opération du JCS, rapporte le mardi 16 février 2021, à l'Assemblée nationale à Séoul, le passage d'un Nord-Coréen vers la Corée du Sud de la veille.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page