Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul cherche des moyens d'aider à apaiser la pénurie alimentaire en Corée du Nord

Corée du Nord 19.02.2021 à 15h43

SEOUL, 19 fév. (Yonhap) -- La Corée du Sud cherche actuellement divers moyens pour fournir de la nourriture et de l'engrais à la Corée du Nord sous forme d'aide humanitaire alors que Pyongyang serait confronté à une aggravation de la pénurie alimentaire, a déclaré ce vendredi le ministère de l'Unification.

Jeudi, le ministre de l'Unification Lee In-young a dit à des députés que le Nord semblait faire face à un manque alimentaire évalué à 1,2 million-1,3 million de tonnes cette année, principalement en raison des dommages causés par les fortes pluies de l'année dernière.

«Notre position reste la même. Les questions humanitaires comme la pénurie alimentaire doivent être traitées indépendamment des situations politiques et militaires», a déclaré la porte-parole du ministère, Lee Jong-joo, durant une conférence de presse.

«L'aide humanitaire, y compris en riz et en engrais, doit être analysée de façon à ce qu'elle puisse améliorer réellement la qualité de la vie du peuple nord-coréen, et compte tenu des questions liées à la situation concernant le coronavirus et à l'entrée des matériaux (au Nord), ainsi que du consensus au sein de notre peuple», a ajouté la porte-parole.

Elle a noté toutefois que le ministère n'avait aucun plan spécifique à ce moment précis sur la forme et le montant de l'aide envisagée.

La Corée du Nord a été frappée durement par des typhons et inondations successives l'été dernier qui auraient dévasté les principales zones agricoles du pays, souffrant encore de difficultés pour s'assurer des aides extérieures et des équipements agricoles à cause de la fermeture des frontières due au coronavirus.

Le Nord a refusé à plusieurs reprises les offres d'aide de la part de la Corée du Sud afin d'apaiser sa pénurie alimentaire sur fond de refroidissement des relations intercoréennes. Le dirigeant Kim Jong-un a exhorté également ses officiels à ne pas recevoir d'aides extérieures en raison des inquiétudes sur la propagation du coronavirus sur son sol.

Lee Jong-joo, la porte-parole du ministère de l'Unification, prend la parole durant une conférence de presse, le vendredi 19 février 2021.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page