Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Plus de 200 anciennes cartes japonaises définissent les îlots de Dokdo comme territoire coréen

International 19.02.2021 à 20h25

POHANG, le 19 fév. (Yonhap) -- Plus de 200 anciennes cartes japonaises définissent les îlots de Dokdo dans la mer de l'Est comme territoire coréen, a déclaré ce vendredi une fondation financée par le gouvernement.

La Fondation Dokdo a déclaré avoir obtenu les preuves irréfutables permettant de rejeter la revendication territoriale de Tokyo sur les îlots de Dokdo après avoir examiné environ 1.000 cartes anciennes appartenant à diverses institutions locales, notamment la Bibliothèque de l'Assemblée nationale, la Fondation pour l'histoire de l'Asie du Nord-Est et le Musée national des cartes géré par l'Institut national de l'information géographique.

La fondation basée à Pohang, dans la province du Gyeongsang du Nord, est soutenue par le gouvernement provincial.

Les îlots de Dokdo apparaissent sous la forme d'une île dans environ 400 des 1.000 cartes. Parmi elles, 200 anciennes cartes japonaises définissent les îlots de Dokdo comme territoire coréen, a déclaré la fondation.

Les îlots de Dokdo se trouvent à seulement 90 kilomètres à l'est de l'île d'Ulleung en Corée du Sud, tandis que l'île d'Oki, dans la préfecture japonaise de Shimane, est à plus de 160 km.

La Corée du Sud maintient une unité des gardes-côtes sur les îlots de Dokdo depuis 1954 pour montrer son contrôle effectif sur les îlots, mais le Japon a toujours revendiqué sa souveraineté sur le territoire, riche en poisson et en hydrates de gaz.

Selon la fondation, des dizaines de cartes anciennes désignant les îlots de Dokdo comme territoire coréen ont été publiées par le gouvernement japonais en 1894, 1903, 1929 et 1941.

Le Japon insiste que les îlots deDokdo ont été incorporés au territoire japonais par une ordonnance de 1905 de la préfecture japonaise de Shimane. Un certain nombre de cartes officielles japonaises produites en 1908, 1925, 1938 et 1951 montrent toutefois toujours que les îlots de Dokdo n'appartiennent pas au Japon.

En outre, environ 100 anciennes cartes occidentales et 100 autres anciennes cartes coréennes définissent les îlots de Dokdo comme territoire coréen, a noté la fondation.

«Les anciennes cartes reflétant la perception territoriale des gens de leur époque peuvent être des preuves importantes dans la question de la souveraineté. Avec ces cartes, nous continuerons à prouver que les îlots de Dokdo font partie intégrante du territoire coréen historiquement, géographiquement et en vertu du droit international», a déclaré Shin Soon -sik, secrétaire général de la Fondation Dokdo.

Une carte produite par le gouvernement japonais en 1903 montre les îlots de Dokdo dessinés à l'intérieur de la frontière de la Corée. (Photo fournie par la Fondation Dokdo. Revente et archivage interdits)
Une carte dessinée par la préfecture japonaise de Shimane en 1908 exclut les îlots de Dokdo du territoire japonais. (Photo fournie par la Fondation Dokdo. Revente et archivage interdits)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page