Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les fonds iraniens seront débloqués après des consultations avec les USA, affirme Séoul

Actualités 23.02.2021 à 14h03
Entretien entre l'ambassadeur sud-coréen en Iran, Ryu Jeong-hyun (à dr.), et le gouverneur de la banque centrale iranienne, Abdolnaser Hemmati, à l'ambassade sud-coréenne à Téhéran. (Capture du site Internet du gouvernement iranien. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 23 fév. (Yonhap) -- Les fonds iraniens en Corée du Sud seront débloqués après des consultations avec les Etats-Unis, a déclaré le ministère des Affaires étrangères ce mardi, après que l'Iran a revendiqué être parvenu à un accord avec Séoul sur la façon de transférer et l'usage de l'argent gelé.

Selon le site Internet du gouvernement iranien, l'accord a été conclu lundi (heure de Téhéran) durant une réunion entre le gouverneur de la banque centrale iranienne, Abdolnaser Hemmati, et l'ambassadeur sud-coréen en Iran, Ryu Jeong-hyun.

Il a indiqué que les deux côtés sont tombés d'accord sur la destination du transfert et que la banque centrale de l'Iran a informé Séoul du montant des actifs qu'elle souhaite transférer.

Téhéran a fait pression sur Séoul pour débloquer environ 7 milliards de dollars de ses actifs gelés dans deux banques sud-coréennes en raison des sanctions onusiennes. Séoul a eu des consultations avec Washington sur les moyens de débloquer l'argent sans violer les sanctions, dont l'extension du commerce humanitaire avec le pays du Moyen-Orient.

«Notre gouvernement a parlé avec l'Iran des moyens d'utiliser les actifs gelés et la partie iranienne a accepté les propositions que nous avons faites», a indiqué le ministère des Affaires étrangères sans fournir de détails supplémentaires sur les propositions.

«Le déblocage des fonds sera effectué à travers des consultations avec les pays concernés, dont les Etats-Unis», a dit le ministère.

Plus tôt ce mois-ci, un officiel du ministère des Affaires étrangère a déclaré avoir finalisé des pourparlers avec Washington sur l'usage d'une partie de l'argent iranien gelé à Séoul pour payer des arriérés de Téhéran avec les Nations unies (ONU).

Pour faciliter le commerce des articles humanitaires avec l'Iran, tels que des équipements médicaux, la Corée du Sud cherche à utiliser un canal suisse, connu sous le nom de Swiss Humanitarian Trade Arrangement (SHTA), un moyen de paiement conçu pour faciliter les ventes de produits alimentaires et médicaux d'entreprises suisses à l'Iran.

Malgré les dénégations de Séoul et Téhéran, des spéculations selon lesquelles le mécontentement de l'Iran sur les fonds gelés est lié à sa récente saisie d'un pétrolier sud-coréen et de ses membres d'équipage dans les eaux du golfe Persique le 4 janvier ont été soulevées.

Plus tôt ce mois-ci, l'Iran a dit qu'il libérerait les marins, sauf le capitaine, ce qui coïnciderait avec la confirmation de Séoul sur des progrès dans les discussions avec Washington sur l'usage de l'argent gelé pour les arriérés onusiens.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page