Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les jeunes plus frappés par le chômage causé par la pandémie

Actualités 25.02.2021 à 15h39
Des personnes recherchent des informations sur des offres d'emploi dans un centre de placement à Séoul, le mercredi 13 janvier 2021.

SEOUL, 25 fév. (Yonhap) -- Le nombre de postes de salariés en Corée du Sud a augmenté en glissement annuel durant la période juin-août, mais les personnes dans la vingtaine et la trentaine ont subi d'autres pertes d'emplois sur fond de pandémie, ont montré ce jeudi des données de Statistique Corée (KOSTAT).

Le nombre d'emplois de salariés a atteint 19,1 millions pour la période citée, en hausse de 369.000 par rapport à l'année précédente, selon les données.

Ce dernier chiffre est plus élevé que la hausse de 211.000 de la période mars-mai 2020, quand les emplois ont affiché la plus faible augmentation jamais enregistrée dans un contexte de pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Mais ceux dans la vingtaine et la trentaine ont souffert de pertes d'emplois prolongées sur fond de retombées de l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19), ont montré les données.

Le nombre d'emplois rémunérés pour ceux âgés de 20 à 29 ans et les plus jeunes a diminué de 86.000 en glissement annuel durant la période citée, et les emplois pour les travailleurs salariés dans la trentaine ont baissé de 64.000.

«Les emplois pour les travailleurs salariés d'une vingtaine d'années ou plus jeunes ont diminué pour le troisième trimestre consécutif en raison de la diminution des emplois dans le secteur manufacturier», a indiqué Kim Jin, officiel de KOSTAT, lors d'un point de presse.

Pour ceux âgés entre 30 et 39 ans, les postes de salariés ont baissé pour le quatrième trimestre consécutif, ont montré les données.

Par industrie, le secteur manufacturier a perdu 87.000 emplois salariaux en glissement annuel durant la période citée, ce qui est plus élevé que la diminution de 65.000 du trimestre précédent.

Il a connu la plus grande baisse sur un an depuis 2018, quand KOSTAT a commencé à compiler des données concernées.

Le secteur de l'hébergement et de la restauration a rapporté une baisse combinée de 25.000 emplois après une diminution de 26.000 le trimestre précédent.

Mais les emplois dans les secteurs de l'administration publique et de la protection sociale ont augmenté de 177.000 et 162.000, respectivement, grâce aux efforts du gouvernement pour augmenter les emplois temporaires.

Le pays a rapporté la plus importante perte d'emplois depuis 1998 l'année dernière, avec un nombre de personnes embauchées en diminution de 218.000 sur un an.

La nation a rapporté des pertes d'emplois tous les mois depuis mars 2020, en particulier à cause des suppressions de postes dans le secteur des services en face à face.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page