Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(4e LD) Coronavirus : 396 nouveaux cas à la veille du début de la campagne de vaccination

National 25.02.2021 à 16h35

SEOUL, 25 fév. (Yonhap) -- Les cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) ont baissé légèrement à moins de 400 ce jeudi, un jour avant le lancement de la vaccination dans le pays, dans un contexte où plusieurs clusters d'infections sporadiques continuent d'apparaître.

Le pays a rapporté 396 nouveaux cas, dont 369 infections locales, portant le nombre total à 88.516, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Les nouvelles infections quotidiennes marquent une légère baisse par rapport aux 440 postées la veille. Le chiffre a dépassé la barre des 600 la semaine dernière avant de reculer à moins de 500 le week-end dernier et à moins de 400 plus tôt cette semaine en raison du nombre plus faible de tests.

Le pays a ajouté cinq autres décès pour un bilan total de 1.581. Le taux de mortalité a été de 1,79%.

Un officiel militaire garde un camion transportant des vaccins d'AstraZeneca à Séoul, le jeudi 25 février 2021. (Pool photo).

Le premier programme de vaccination du pays débutera demain avec des vaccins d'AstraZeneca pour 785.000 membres du personnel médical et personnes âgées de moins de 65 ans dans des maisons de soins. Les vaccins ont été produits localement par le fabricant de médicaments sud-coréen SK Bioscience Co. dans le cadre d'un accord de production.

Demain, pas moins de 5.200 employés et patients de 213 établissements à travers le pays seront vaccinés.

Le gouvernement a indiqué que la production locale de vaccins AstraZeneca était en train de se dérouler comme prévu et qu'il ne projetait pas d'imposer une interdiction d'exportation.

A partir de samedi, des vaccins Pfizer seront offerts à des membres du personnel médical. Le premier lot de vaccins sera fourni à 300 employés du Centre médical national.

La Corée du Sud souhaite obtenir l'immunité collective d'ici novembre.

Le pays projette aussi de délivrer des certificats numériques aux personnes vaccinées pour prévenir toute falsification. Les autorités comptent autoriser aux détenteurs à être exemptés de l'auto-isolement même lorsqu'ils entrent en contact étroit avec des patients.

Malgré le programme d'inoculation, la Corée du Sud pourrait maintenir ses directives de distanciation sociale au troisième niveau le plus élevé des restrictions antivirus composées de cinq degrés.

La zone métropolitaine de Séoul, abritant presque la moitié des 52 millions d'habitants du pays, est soumise à la distanciation de niveau 2, une baisse d'un cran par rapport au précédent niveau de 2,5.

Selon les directives qui seront en place jusqu'à ce dimanche, les restaurants et bars à Séoul et dans la province du Gyeonggi sont autorisés à rester ouverts une heure de plus, jusqu'à 22h.

L'interdiction de rassemblements de cinq personnes ou plus est toutefois toujours en vigueur. Les autorités sanitaires décideront de prolonger ou d'apaiser les mesures actuelles.

Cependant, la situation actuelle liée au coronavirus ne s'améliore pas car des patients asymptomatiques ont pu propager le virus durant la fête du Nouvel An lunaire du 11 au 13 février et des variants plus contagieux.

Ce jeudi, les autorités ont indiqué avoir détecté 142 cas de variants du Covid-19 jusqu'à présent dont 122 en provenance du Royaume-Uni.

Par ailleurs, la Corée du Sud projette d'annoncer la semaine prochaine de nouvelles lignes pour une révision du régime de distanciation sociale qui compte actuellement cinq niveaux et de recueillir des opinions du public avant sa pleine application.

Les directives révisées comprendraient une simplification du système d'alerte de cinq à trois niveaux et une réduction au minimum des restrictions pour les magasins.

Des camions transportant des vaccins contre le nouveau coronavirus (Covid-19) quitte un entrepôt logistique à Icheon, dans la province du Gyeonggi, le jeudi 25 février 2021.

Parmi les 369 cas transmis localement, 114 ont été signalés à Séoul et 132 dans la province du Gyeonggi, entourant la capitale. Incheon, à l'ouest de Séoul, a ajouté 22 nouvelles contaminations.

Gwangju, ville située à 330 km au sud de Séoul, a rapporté 15 autres patients et la ville portuaire de Busan a identifié 18 nouvelles infections. L'île de Jeju a ajouté cinq nouveaux patients.

Une usine de plastique à Namyangju, au nord de Séoul, a ajouté trois nouveau patients, portant le total à 187.

Un groupe religieux à Bucheon, à l'ouest de Séoul, a aussi identifié 13 cas supplémentaires pour un total de 174.

Une autre réunion privée à Uiseong, dans la province du Gyeongsang du Nord, a rapporté 95 patients du Covid-19 jusqu'à présent.

Au cours des deux dernières semaines, les infections en grappes ont représenté 30% des infections supplémentaires alors que les voies d'infection sont restées inconnues pour 21,7% des cas.

Le pays a rapporté 27 nouveaux cas importés, alourdissant le nombre global à 6.990.

Les Etats-Unis sont à l'origine de six contaminations et les Philippines de cinq. Le nombre de patients venus des Emirats arabes unis s'est élevé à trois.

Le total des patients dans un état grave ou critique a été de 144, en hausse de quatre en 24 heures.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 79.487, soit 437 de plus que la veille.

La Corée du Sud a effectué 6.551.214 tests de dépistage, dont 40.226 la veille.

Un véhicule militaire est stationné près d'un centre de dépistage à Daejeon, à 164 km au sud de Séoul, le jeudi 25 février 2021.

mjp@yna.co.kr

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page