Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Netflix investira 500 mlns de dollars en Corée du Sud en 2021

Actualités 25.02.2021 à 16h56
Ci-dessus deux nouveaux studios de tournage dans la province du Gyeonggi, le mercredi 6 janvier 2021. (Photo fournie par Netflix. Revente et archivage interdits)
La vice-présidente de Netflix Kim Min-young prend la parole lors d'un événement en ligne le 25 février 2021. (Photo fournie par Netflix. Revente et archivage interdits)
La vice-présidente de Netflix Kim Min-young prend la parole lors d'un événement en ligne le 25 février 2021. (Photo fournie par Netflix. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 25 fév. (Yonhap) -- Le service de streaming Netflix a déclaré ce jeudi qu'il consacrerait 500 millions de dollars à la création de projets en Corée du Sud cette année, dont deux films coréens.

«Netflix a plus de 200 millions d'utilisateurs payants à travers le monde, dont 3,8 millions en Corée du Sud», a fait savoir Kim Min-young, vice-présidente de Netflix, lors d'un événement en ligne. «Pour 2021, nous investirons 500 millions de dollars dans des contenus coréens et aiderons le monde entier à profiter de shows coréens.»

Netflix a dévoilé son programme 2021 comportant 13 séries, films et émissions de variétés, dont «Hellbound», écrit par Yeon Sang-ho de «Dernier train pour Busan», «Kingdom: Ashin of the North», un épisode spécial de la célèbre série «Kingdom», et le thriller scientifique «The Silent Sea», dans lequel jouent Gong Yoo et Bae Doo-na.

Le premier sitcom de Netlifx «So Not Worth It» est également sur la liste avec le film dramatique «Night in Paradise», réalisé par Park Hoon-jung et invité l'année dernière à la Mostra de Venise ou le Festival international du film de Venise.

Depuis ses débuts sur le marché coréen en 2015, le géant américain du divertissement a dépensé quelque 700 millions de dollars dans des projets sud-coréens et produit quelque 80 contenus coréens dont le thriller de zombies «Kingdom» et la série d'horreur «Sweet Home».

Alors que Netflix a connu un succès dans le pays, il a établi deux studios de tournage dans des villes juste au nord de Séoul dans le cadre de sa stratégie pour étendre la production de contenus originaux.

De plus, Netflix a indiqué qu'il commencerait à produire des films coréens originaux pour la première fois depuis son entrée sur le marché sud-coréen. Son film original de 2017, «Okja» de Bong Joon-ho, a été produit aux Etats-Unis.

Les deux films sont «Carter», réalisé par Jung Byung-gil, et le film d'amour basé sur un webtoon «Moral Sense» de Park Hyun-jin. Mais il n'a pas élaboré sur les détails du calendrier de sorties et des acteurs des films cités.

L'entreprise s'est focalisée sur les séries TV coréennes jusqu'à présent et a acheté les droits de distribution de cinq films coréens, dont «Time To Hunt», «Call» et «Space Sweepers», pour les sortir sur sa plate-forme sans les projeter dans les salles de cinéma.

La décision est intervenue alors que Netflix fait des efforts pour cimenter sa position solide sur le marché du streaming face à la concurrence plus intense cette année.

Walt Disney Co. a annoncé son plan de lancer son service de streaming Disney+ en Corée du Sud, tandis que les services coréens comme Wavve et Tving se focalisent sur les contenus originaux.

«Les contenus coréens sont la clé pour mener notre croissance sur le marché asiatique en expansion», a déclaré Kim lors d'une conférence de presse en ligne. «Grâce aux contenus coréens, beaucoup de personnes asiatiques qui aiment les shows coréens viennent sur Netflix.»

Elle a dit que Netflix a reconnu la popularité et l'attraction mondiales de contenus coréens au cours des cinq dernières années, qui ont aidé la société à augmenter ses investissements en 2021.

Kim a également fait savoir qu'elle a reçu beaucoup de propositions de collaboration pour des contenus coréens de la part de collègues étrangers et que le remake prévu de «La casa de papel», une série originale Netflix produite en Espagne, en Corée du Sud serait une première étape.

«Alors que Netflix est une plate-forme de streaming, il n'y a pas de frontières dans la production de contenus de qualité visant une audience mondiale», a-t-elle ajouté. «Nous souhaitons créer des contenus locaux qui font écho chez les personnes à travers le monde.»

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page