Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Moon s'engage à soutenir le projet de mégapole dans la région du sud-est

National 25.02.2021 à 19h54

SEOUL, 25 fév. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in s'est engagé ce jeudi à soutenir une initiative conjointe entre les gouvernements locaux de la région du sud-est pour former une «mégalopole» socio-économique commune afin de promouvoir la prospérité régionale à long terme.

Moon a assisté à une réunion d'information sur le projet de mégapole dans la ville portuaire de Busan, dans le sud-est du pays, organisée conjointement par le gouvernement municipal de la ville et ceux de la ville voisine d'Ulsan et de la province du Gyeongsang du Sud.

Le projet vise à établir une vaste sphère de vie commune, axée sur la région, qui relie divers aspects sociétaux, tels que l'économie, le cadre de vie, la culture et l'administration, de quelque 8 millions de personnes vivant dans la région.

«Busan, Ulsan et la province du Gyeongsang du Sud sont parvenus à une entente commune pour se développer fortement. L'objectif d'atteindre une population de 10 millions d'habitants et d'établir une région urbaine pan-régionale n'est pas un défi impossible», a déclaré Moon lors de l'événement.

Le président Moon Jae-in (2e à partir de la gauche) écoute le maire d'Ulsan Song Cheol-ho (à gauche) dans une gare de la ville portuaire de Busan, dans le sud-est du pays, le 25 février 2021, au sujet d'un ensemble de stratégies visant à développer la région sud-est du pays.

Le président a déclaré que le projet pourrait également contribuer à contrecarrer la concentration de la population à Séoul et offrir une nouvelle vision d'un développement régional équilibré.

«Le gouvernement soutiendra pleinement la stratégie de formation de mégapoles dans le sud-est», a ajouté Moon.

Le projet est considéré comme un élément central de l'initiative Green New Deal de l'administration Moon, un projet du président visant à soutenir les industries respectueuses de l'environnement et un développement national équilibré à long terme.

Grâce à ce projet, le bureau présidentiel et le gouvernement central s'attendent à une augmentation drastique de la population de la région du sud-est et à une relance substantielle de son activité économique.

La visite de Moon à Busan a été effectuée avant l'élection pour la mairie de la ville en avril prochain, suite à l'expulsion l'année dernière de l'ancien maire Oh Keo-don pour des allégations de harcèlement sexuel.

C'est pourquoi a également été perçu par certains comme un voyage de campagne visant à soutenir le Parti démocrate (PD) au pouvoir dans la prochaine course à la mairie. Les principaux dirigeants du PD, son président Lee Nak-yon et le chef parlementaire du parti Kim Tae-nyeon ont accompagné Moon à Busan.

Le principal parti d'opposition, le Parti du pouvoir du peuple (PPP), a fustigé Moon, arguant que le président s'immisce dans les élections et que cela constitue un motif de destitution.

«Nous allons examiner si (le voyage) enfreint les lois électorales», a déclaré le dirigeant du PPP Joo Ho-young.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page