Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les mesures sévères de la Corée du Nord contre le Covid-19 affectent l'aide humanitaire, selon le Département américain

Actualités 28.02.2021 à 14h53

SEOUL, 28 fév. (Yonhap) -- Le Département d'Etat américain a estimé que les mesures strictes prises par la Corée du Nord contre le Covid-19 ont considérablement entravé les efforts des organisations internationales visant à lui fournir une aide humanitaire, a rapporté ce dimanche Radio Free Asia.

Radio Free Asia a cité un porte-parole du Département d'Etat qui a déclaré que la «réponse extrêmement stricte de Pyongyang au Covid-19» a «considérablement entravé les efforts des organisations humanitaires, des agences de l'ONU et d'autres pays pour fournir de l'aide aux plus démunis». La Corée du Nord bénéficie d'exemptions à la résolution 1718 des Nations unies.

Ces commentaires ont été faits en réponse aux remarques du ministre sud-coréen de l'Unification, Lee In-young, qui, dans une interview au Financial Times, a demandé que des efforts soient faits pour que les sanctions internationales sur Pyongyang n'affectent pas involontairement le quotidien des gens ordinaires en Corée du Nord.

La Corée du Nord prétend être exempte de coronavirus mais a toutefois pris des mesures de lutte contre le virus rapides et drastiques depuis le début de l'année dernière, notamment en fermant ses frontières et en imposant des restrictions strictes à la circulation.

Le porte-parole a également déclaré que les Etats-Unis s'engageaient à poursuivre l'examen des demandes d'exemption humanitaire de l'ONU le plus rapidement possible.

«La communauté internationale doit également continuer à insister sur un contrôle et une évaluation crédibles et transparents et sur l'accès en accord avec les meilleures pratiques reconnues au niveau international, afin de garantir que l'aide humanitaire atteigne les Nord-Coréens les plus vulnérables», a ajouté le porte-parole.

Le ministre de l'Unification Lee In-young lors d'une réunion du Conseil de coopération et d'échanges intercoréens au complexe gouvernemental à Séoul le 14 janvier 2021. (Yonhap)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page