Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La superproduction «Seobok» sera diffusée en streaming et au cinéma en avril

Actualités 03.03.2021 à 18h40

SEOUL, 03 mars (Yonhap) -- Le film de science-fiction «Seobok» sortira simultanément dans les salles et en streaming le mois prochain, a déclaré ce mercredi son distributeur, après des mois de retard en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

«Mettant en vedette Gong Yoo et Park Bo-gum, "Seobok" sortira le 15 avril», a déclaré CJ ENM dans un communiqué de presse. «Il sera diffusé en tant que contenu original sur Tving et sera également présenté en salle».

Tving est un service de streaming appartenant à CJ ENM. Il s'agit du troisième service de streaming en Corée du Sud avec 2,41 millions d'utilisateurs actifs par mois l'année dernière, après Netflix et Wavve.

«Seobok» raconte l'histoire d'un ancien agent (Gong), qui est chargé de s'occuper du premier clone humain, Seobok (Park), qui possède le secret de la vie éternelle.

C'est l'une des superproductions les plus attendues en Corée du Sud depuis l'année dernière, pour son sujet et pour ses deux acteurs principaux. C'est aussi le premier projet du réalisateur Lee Yong-joo depuis «Architecture 101» (2012).

CJ ENM devait sortir le film d'un budget de 16 milliards de wons (14,2 millions de dollars) l'année dernière, mais a reporté la sortie à plusieurs reprises en raison de la pandémie de Covid-19.

«Le Covid-19 ayant changé la perspective des consommateurs et leurs besoins en matière de contenu, nous avons décidé de diffuser "Seobok" sur différentes plateformes», a déclaré la société. «Sa sortie en salle élargira l'éventail de films proposés aux spectateurs et aidera les cinémas, qui ont souffert d'un manque de nouveaux films».

"Seobok" deviendra probablement le premier titre coréen distribué par une grande société cinématographique à adopter l'approche à deux voies dans le contexte de la pandémie, alors que de nombreuses grandes productions sont passées directement sur des plateformes de streaming, sans sortir au cinéma.

Le thriller «Time to Hunt» (2020) a été le premier film coréen à être diffusé en streaming sur Netflix sans sortir en salle, suivi du film d'horreur «Call» (2020) et de l'opéra de l'espace «Space Sweepers» (2021).

Une scène de «Seobok». (Photo fournie par CJ Entertainment. Archivage et revente interdits)
Affiche de «Seobok». (Photo fournie par CJ Entertainment. Archivage et revente interdits)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page