Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Partage des coûts de défense : le négociateur en chef veut conclure une entente avec Washington cette semaine

National 04.03.2021 à 11h23
Vers les Etats-Unis

SEOUL, 04 mars (Yonhap) -- Le négociateur en chef sud-coréen dans le cadre des pourparlers sur le partage des coûts de la défense avec les Etats-Unis, Jeong Eun-bo, a promis ce jeudi de faire de son mieux pour conclure les négociations sur tous les grands points cette semaine alors qu'il s'est dirigé vers Washington pour une nouvelle série de discussions.

Jeong et son homologue américaine Donna Welton se réuniront vendredi dans la capitale américaine pour leurs premières discussions en face à face sur le partage des coûts liés au stationnement des 28.500 soldats des Forces américaines en Corée du Sud (USFK) depuis l'investiture du président américain Joe Biden en janvier.

«Je pense que, si c'est possible, nous comptons conclure les consultations sur les questions de principe à travers les prochaines discussions», a déclaré aux journalistes Jeong à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de Séoul.

«Quand il s'agit de négociations, il est difficile de prévoir et il pourrait y avoir d'autres négociations en face à face, si nécessaire. Mais nous ferons de notre mieux», a-t-il ajouté.

Tout en refusant de donner des détails, Jeong a indiqué qu'il y avait toujours des questions non résolues malgré des progrès «considérables» vers un nouvel accord sur le partage des coûts, appelé Accord des mesures spéciales (SMA).

A propos de la possibilité que les deux parties aboutissent à un accord et l'annoncent à Washington cette semaine, Jeong a déclaré : «Nous pourrions ne pas faire cela à cause des procédures nationales.»

Quelques heures avant son départ, un officiel du département d'Etat américain a déclaré que Séoul et Washington étaient «sur le point» de parvenir à un accord pour un SMA mis à jour.

Les pourparlers sur le renouvellement du SMA semblent avoir gagné en vitesse récemment alors que le gouvernement Biden cherche à renforcer les alliances avec ses partenaires démocratiques pour consolider son leadership mondial et faire face à une série de défis tels que l'émergence de la Chine.

Ils ont commencé fin 2019, mais les pays n'ont pas été en mesure de trouver un terrain d'entente, malgré le dernier accord bilatéral qui a expiré fin 2019.

L'ancienne administration de Donald Trump avait initialement demandé à Séoul de payer 5 milliards de dollars par an pour aider à maintenir les soldats de l'USFK avant de réduire sa demande à une augmentation de 50%.

Séoul avait proposé d'augmenter sa contribution de 13% par rapport aux 870 millions de dollars payés en 2019.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page