Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Partage des coûts de défense : le négociateur sud-coréen promet de conclure bientôt les négociations

Actualités 05.03.2021 à 09h18
L'ambassadeur Jeong Eun-bo répond à des questions de journalistes à son arrivée à l'aéroport national Ronald-Reagan à Washington le 4 mars 2021.

WASHINGTON, 04 mars (Yonhap) -- La Corée du Sud travaillera pour conclure rapidement ses négociations prolongées avec les Etats-Unis afin de déterminer la part financière de Séoul pour maintenir les Forces américaines en Corée du Sud (USFK) même s'il reste des questions à résoudre, a déclaré jeudi le principal négociateur de Séoul, Jeong Eun-bo.

«Il y a de nombreuses questions et nous projetons donc de les résoudre autant que possible à travers une réunion en face à face», a dit l'ambassadeur Jeong à son arrivée à Washington pour une nouvelle série de négociations avec son homologue américaine Donna Welton.

La réunion, prévue ce vendredi, marquera la neuvième série de négociations destinées à renouveler l'Accord des mesures spéciales (SMA) et la première en tête à tête depuis que le président Joe Biden est entré en fonction le 20 janvier. Jeong et Welton se sont entretenus le mois dernier en visioconférence.

Le négociateur sud-coréen a refusé de préciser les points restants à régler. Il a simplement dit que les négociations sur le SMA devaient généralement tenir compte des circonstances particulières.

«(Les pays) ont renouvelé les détails du SMA tous les cinq ou trois ans et discutent de diverses questions qui font surface dans le processus de mise en œuvre de l'accord pour refléter ces questions», a-t-il déclaré aux journalistes à son arrivée à Washington.

Les deux pays ont entamé leurs négociations à la fin de 2019 mais n'ont pas été en mesure de trouver un terrain d'entente, malgré le dernier accord bilatéral qui a expiré fin 2019.

L'ancienne administration de Donald Trump avait initialement demandé à Séoul de payer 5 milliards de dollars par an pour aider à maintenir les soldats de l'USFK, soit plus de cinq fois les 870 millions de dollars payés en 2019. Séoul avait proposé d'augmenter sa contribution de 13% par rapport au montant de 2019 mais Trump a rejeté la proposition.

Le déplacement de Jeong aux Etats-Unis est perçu largement comme un signe indiquant une conclusion imminente des négociations.

Un officiel du département d'Etat américain a déclaré que Séoul et Washington étaient «sur le point» de parvenir à un accord pour un SMA mis à jour.

«D'une perspective de principes, je m'efforcerai de résoudre la plupart des questions restantes», a dit aux journalistes Jeong avant son départ pour les Etats-Unis.

Plus tard, le député démocrate Ami Bera (Californie), président du sous-comité des affaires étrangères de la Chambre des représentants pour l'Asie, le Pacifique, l'Asie centrale et la non-prolifération, et le député républicain Steve Chabot (Ohio), haut membre du sous-comité, ont envoyé une lettre ouverte au secrétaire d'Etat Antony Blinken pour appeler à une conclusion rapide des négociations sur le SMA entre les alliés.

«Les membres du Congrès ont constamment montré un soutien bipartisan pour une conclusion rapide des négociations sur le SMA pour permettre à l'alliance de se focaliser conjointement sur les grands défis à la sécurité nationale dans l'Indo-Pacifique dont la réponse au Covid-19, le programme d'armes illicites de la Corée du Nord et l'affirmation croissante de la Chine à travers la région», ont écrit les deux députés.

«En particulier, nous encourageons notre administration à continuer d'accorder la priorité à une conclusion rapide des négociations avant le 1er avril, les Forces américaines en Corée du Sud devant payer les congés des ressortissants sud-coréens soutenant le commandement.»

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page