Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Spéculation foncière : le Premier ministre ordonne la création d'une équipe pour enquêter sur le scandale de la LH

National 08.03.2021 à 19h47

SEOUL, 08 mars (Yonhap) -- Le Premier ministre Chung Sye-kyun a ordonné ce lundi la création d'une équipe d'enquête dirigée par la police pour faire la lumière sur un scandale massif de spéculation foncière impliquant des fonctionnaires.

Chung a donné l'ordre à Nam Gu-jun, le premier chef du Bureau national d'enquête (NOI) de l'Agence nationale de la police, lors d'une réunion au cours de laquelle Nam a informé le Premier ministre des plans d'enquête de la police sur cette question.

Le scandale est centré sur les allégations selon lesquelles plus d'une dizaine d'employés de la Korea Land and Housing Corp. (LH) ont utilisé des informations classifiées pour acheter pour environ 10 milliards de wons (8,88 millions de dollars) de terres agricoles à Gwangmyeong et Siheung dans la province du Gyeonggi, au sud-ouest de Séoul, d'avril 2018 à juin 2020. Ces achats auraient été effectués avant que le gouvernement n'annonce son intention de lancer un grand projet de développement dans ces régions.

Cette question a suscité l'indignation du public à un moment où les prix des logements continuent de grimper dans tout le pays malgré les efforts du gouvernement pour les faire baisser.

La semaine dernière, le gouvernement a lancé une équipe inter-agences impliquant le bureau du Premier ministre, le ministère du Territoire et les gouvernements locaux pour examiner les allégations.

Chung a déclaré que cette équipe sera limitée dans sa capacité à découvrir les illégalités, y compris les transactions financières sous forme d'emprunt et les reventes non enregistrées, en raison de son manque de pouvoir d'enquête sur les civils, selon son bureau.

Le Premier ministre a ordonné à Nam de «mener une enquête approfondie sur tous les actes spéculatifs illégaux et contraires à la loi» dans cette affaire en élargissant et en réorganisant l'équipe d'enquête spéciale du NOI pour inclure le Service national des impôts (NTS), la Commission des services financiers (FSC) et d'autres agences concernées, a-t-il dit.

L'équipe inter-agences du gouvernement prévoit de conclure son enquête préliminaire sur les employés de la LH cette semaine. Elle transférera ensuite les résultats de l'enquête au NOI afin de poursuivre l'enquête avec la nouvelle équipe impliquant le NTS et la FSC.

Choi Chang-won, un vice-ministre à la tête de l'équipe gouvernementale, a déclaré lors d'un point de presse que l'enquête préliminaire portera sur 23.000 fonctionnaires, dont environ 9.900 employés de la LH et 4.500 employés du ministère du Territoire.

L'équipe examinera également toutes les transactions depuis décembre 2013, a-t-il dit, lorsque l'ancienne présidente Park Geun-hye était en fonction.

Choi, qui travaille au bureau du Premier ministre, a déclaré que la fenêtre a été choisie pour permettre une «portée suffisante». Les premières annonces sur le projet de développement ont été faites en décembre 2018.

S'exprimant lors de sa première réunion avec des journalistes depuis son entrée en fonction le 26 février, le ministre a déclaré lundi qu'il travaillerait avec un «sens du devoir» pour démontrer les capacités d'investigation de la police par le biais de l'enquête sur la LH.

Il s'est opposé aux suggestions selon lesquelles l'enquête devrait être menée par le ministère public, affirmant que la police a joué un rôle important dans les enquêtes sur des cas similaires de spéculation foncière lorsque les gouvernements précédents ont mené les premier et deuxième projets de «villes nouvelles».

Le projet actuel est le troisième du genre et couvre cinq autres zones à Incheon et dans le Gyeonggi.

Le Premier ministre Chung Sye-kyun (à gauche) rencontre Nam Gu-jun (à droite), premier chef du Bureau national d'enquête de la police, au bureau du Premier ministre à Séoul le 8 mars 2021.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page