Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Youn Yuh-jung, nominée aux Oscars, atteint le sommet de sa carrière à l'âge de 73 ans

Actualités 15.03.2021 à 22h00

SEOUL, 15 mars (Yonhap) -- La carrière de Youn Yuh-jung s'étend sur plus d'un demi-siècle, avec de nombreux films et séries télévisées à succès à son actif.

À 73 ans, cette vétérante de l'écran en Corée du Sud a réécrit l'histoire du cinéma local en étant nominée pour le meilleur second rôle féminin aux 93e Oscars pour sa performance dans le film américain «Minari», une première pour un acteur coréen.

Née en 1947, Youn est devenue célèbre en Corée du Sud grâce à son premier film «Fire Woman», réalisé par le célèbre auteur Kim Ki-young, en 1971.

Ce film lui a valu le prix de la meilleure actrice des grandes récompenses cinématographiques sud-coréennes et lui a permis de devenir une actrice très prisée au début des années 1970. L'année suivante, elle a également joué dans le drame «Insect Woman», également de Kim.

Elle a quitté la scène du spectacle au milieu des années 1970, alors au faît de sa carrière, après avoir épousé le chanteur populaire Cho Young-nam et s'être installée aux Etats-Unis.

Une scène du film «Minari». (Photo fournie par Pancinema. Archivage et revente interdits)
L'actrice Youn Yuh-jung. (Photo fournie par CJ Entertainment . Archivage et revente interdits)
Une scène du film «Beasts Clawing at Straws». (Photo fournie par Megabox Plus M. Archivage et revente interdits)
Une scene du film «Minari» . (Photo fournie par Pancinema. Archivage et revente interdits)

Elle est toutefois revenue à l'écran à la fin des années 1980 après son divorce avec Cho et a joué tout ce qui lui tombait sous la main en raison du préjudice que portait le public sud-coréen sur une femme divorcée.

Néanmoins, elle a reçu des appels de nombreux cinéastes de renom comme E J-young qui a réalisé des films comme «Actresses» (2009) et «The Bacchus Lady» (2016) avec Youn. Elle a également collaboré avec Im Sang-soo dans «A Good Lawyer's Wife» (2003), «The Housemaid» (2010) et «The Taste of Money» (2010) et avec Hong Sang-soo dans «Hahaha» (2009) et «Right Now, Wrong Then» (2015).

Elle a interprété des rôles allant d'une jeune femme de ménage qui séduit le propriétaire dans son premier film, «Fire Woman», à une maîtresse insatiable d'une riche famille dans «The Taste of Money», en passant par une grand-mère excentrique qui ne cuisine pas, mais qui aime regarder les matchs de catch et jouer aux cartes dans «Minari».

«Lorsque j'ai commencé ma carrière d'actrice, je pensais que de nombreux acteurs surjouaient dans une certaine mesure. Je n'aimais pas ça», a-t-elle déclaré lors d'une récente conversation en ligne avec le réalisateur de «Parasite», Bong Joon-ho. «J'ai donc essayé de tout faire de manière naturelle et spontanée. C'est peut-être pour cela que j'ai rarement été sous les feux de la rampe tout au long de ma carrière.»

Ces dernières années, l'actrice n'a pas hésité à accepter des seconds rôles, voire des rôles plus modestes, dans des projets à petit budget aux scénarios bien ficelés et réalisés par des personnes qu'elle apprécie.

Elle a joué une grand-mère analphabète dans le film indépendant «Lucky Chan-sil» (2019) ,sans être rémunérée, et une mère atteinte de démence dans le thriller «Beasts Clawing at Straws» (2020), le premier film de Kim Yong-hoon.

Le scénario de «Minari», écrit par le réalisateur américain d'origine coréenne Lee Isaac Chung d'après ses souvenirs d'enfance, a séduit Youn. Elle n'a pas hésité à s'envoler pour les Etats-Unis afin de tourner cinq semaines dans l'Oklahoma à la mi-juillet.

Elle a déclaré aimer l'histoire de Chung, qui met en scène les luttes intérieures et les difficultés qu'une famille doit endurer pour survivre dans un nouveau monde et réaliser son rêve.

Ce choix lui a permis de devenir la première actrice sud-coréenne et la quatrième actrice asiatique à être nominée dans la catégorie des acteurs aux Oscars.

Elle travaille actuellement sur «Pachinko», une adaptation en série télévisée du roman à succès du même nom de l'auteur américaine d'origine coréenne Lee Min-jin, qui sera diffusée sur Apple TV+.

«Youn's Stay», une série de téléréalité populaire dans laquelle elle et d'autres célébrités sud-coréennes gèrent une maison d'hôtes accueillant des étrangers, est diffusée actuellement à la télévision.

Elle a déclaré être dans une période «luxueuse» de sa vie.

«Depuis que j'ai eu 65 ans, j'ai décidé d'être luxe. Je veux simplement travailler avec des gens que j'aime et des gens qui me veulent, indépendamment de l'argent ou de la célébrité», a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse l'année dernière. «Je me suis dit que ce serait bien si je mourais après avoir fait ce que j'aime vraiment».

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page