Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Les pertes d'emplois se poursuivent pour le 12e mois d'affilée en février sur fond de pandémie

Actualités 17.03.2021 à 10h24

SEOUL, 17 mars (Yonhap) -- La Corée du Sud a signalé des pertes d'emplois pour le 12e mois consécutif en février alors que l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19) continuait de porter un coup dur au marché du travail, a indiqué ce mercredi Statistique Corée (KOSTAT).

Le nombre de personnes employées a atteint 26,3 millions le mois dernier, 473.000 de moins qu'un an auparavant, selon les données.

Le pays a signalé des pertes d'emplois chaque mois depuis mars 2020 en raison des retombées de la pandémie de Covid-19.

Il s'agit de la plus longue période de pertes d'emplois depuis avril 1999, mois où le nombre d'employés a reculé pour le 16e mois consécutif.

La réduction du nombre d'emplois en février était cependant inférieure aux 982.000 enregistrés en janvier, le plus élevé en 22 ans, alors que l'activité économique augmentait dans un contexte d'assouplissement des règles de distanciation sociale.

Le taux de chômage du pays a augmenté de 0,8 point de pourcentage en glissement annuel pour s'établir à 4,9% le mois dernier.

La pandémie a durement touché les secteurs des services en face à face tels que l'hôtellerie et le commerce de détail alors qu'un grand nombre de personnes se sont abstenues de se rendre dans les magasins physiques par crainte d'infection.

Pour l'ensemble de l'année 2020, la nation a perdu le plus grand nombre d'emplois depuis 1998.

Les derniers chiffres ont montré que le marché du travail restait morose même si l'économie sud-coréenne est sur la voie de la reprise grâce aux exportations.

Le nombre de chômeurs s'est élevé à 1,35 million le mois dernier, en hausse de 201.000 sur un an.

Le taux de chômage a augmenté de 0,8 point de pourcentage en glissement annuel pour atteindre 4,9% le mois passé.

Le taux de chômage des personnes âgées de 15 à 29 ans s'est élevé à 10,1% en février, indiquant que les jeunes sont confrontés à de plus grandes difficultés dans la recherche d'un emploi.

La population inactive, ceux qui n'occupent pas d'emploi et n'en recherchent pas, a atteint 17,3 millions le mois dernier, en hausse de 562.000 sur un an.

Les pertes d'emplois ont été prononcées dans le secteur des services bien que le secteur manufacturier, l'épine dorsale de l'économie sud-coréenne, ait aussi été victime de la pandémie.

La filière de l'hôtellerie et de la restauration a rapporté une suppression de 232.000 postes en février par rapport au même mois de l'année dernière alors que celle du commerce de gros et détail a vu la destruction de 194.000 emplois.

Le secteur manufacturier a perdu 27.000 postes sur un an le mois dernier après avoir supprimé 46.000 emplois en janvier.

Le secteur de l'administration publique a de son côté créé 38.000 emplois et le segment de la protection sociale a ajouté 91.000 postes le mois dernier.

Les travailleurs temporaires ont payé un lourd tribut des répercussions de la pandémie. Le nombre d'emplois permanents a augmenté de 82.000 sur un an le mois dernier alors que le nombre de travailleurs temporaires a diminué de 317.000 et celui des travailleurs journaliers de 80.000.

Le ministère des Finances a déclaré plus tôt que le nombre d'employés devrait croître de 15.000 cette année, ce qui serait un revirement après la baisse estimée de 220.000 de l'année dernière.

Des personnes sont en train d'attendre pour demander des allocations de chômage dans un centre pour l'emploi géré par l'Etat dans l'ouest de Séoul, le 2 février 2021.

as26@yna.co.kr

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page