Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le ministre de l'Unification favorable à la reprise des aides humanitaires civiles au Nord

Actualités 22.03.2021 à 15h31
Le ministre de l'Unification, Lee In-young (à droite), et Lee Jong-kul, le chef du Conseil coréen pour la réconciliation et la coopération (KCRC), lors d'une réunion tenue au ministère le lundi 22 mars 2021.

SEOUL, 22 mars (Yonhap) -- Le ministre de l'Unification, Lee In-young, a déclaré ce lundi que le gouvernement était toujours favorable sur le principe à la reprise des aides humanitaires à la Corée du Nord au niveau civil lors d'un rendez-vous avec le chef du Conseil coréen pour la réconciliation et la coopération (KCRC), Lee Jong-kul.

Durant cette réunion, le second a présenté son espoir de voir une reprise des aides humanitaires civiles à la Corée du Nord et le ministre a répondu sur ce projet que «le gouvernement partage en principe le point de vue selon lequel la coopération humanitaire dans le secteur privé doit reprendre et nous allons examiner le dossier pour aller dans ce sens», en ajoutant qu'«il reste encore une ou deux choses à regarder de très près». «Il faut prendre en considération la situation du nouveau coronavirus(Covid-19) et la fermeture des frontières.»

Depuis le meurtre d'un fonctionnaire sud-coréen par la Corée du Nord en mer Jaune près de la frontière maritime intercoréenne fin septembre 2020, aucune autorisation n'a été donnée pour des aides humanitaires au Nord. Le ministère de l'Unification a noté qu'il n'y avait pas de rejet ou refus de la demande d'autorisation même s'il y a des consultations avec des organisations civiques.

A ce propos, Lee Jong-kul a indiqué que «les exercices militaires conjoints de la Corée du Sud et des Etats-Unis se sont achevés malgré les inquiétudes, alors il est temps de prendre un grand chemin». «Il existe bien sûr des opinions opposées dans le pays mais il est nécessaire de mener activement les aides humanitaires dans les domaines où la nécessité est absolue», a-t-il souligné.

Dans un contexte où Kim Yo-jong, la sœur du leader nord-coréen Kim Jong-un, a menacé de dissoudre l'institution nord-coréenne chargée des affaires intercoréennes, le Comité pour la réunification pacifique du pays (CPRC), le 16 mars dernier face aux exercices militaires conjoints au Sud, les propos du ministère de l'Unification de Séoul aujourd'hui sont perçus comme un geste visant la détente. Le ministre de l'Unification projette de rencontrer le chef du Conseil coréen des ONG pour la coopération avec la Corée du Nord (KNCCK) le 24 mars prochain.

Rencontre entre le ministre de l'Unification, Lee In-young (à droite), et Lee Jong-kul, le chef du Conseil coréen pour la réconciliation et la coopération (KCRC), le lundi 22 mars 2021.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page