Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La moitié des jeunes Sud-Coréens ne voient pas la nécessité d'avoir des enfants après le mariage

Actualités 25.03.2021 à 18h45

SEOUL, 25 mars (Yonhap) -- Plus de la moitié des Sud-Coréens entre 10 et 20 ans pensent qu'il n'est pas nécessaire d'avoir des enfants après le mariage, selon une enquête publiée ce jeudi, dans un contexte de taux de natalité chroniquement bas dans le pays.

En 2020, 32% des Sud-Coréens âgés de 13 ans ou plus ont déclaré qu'il n'était pas nécessaire d'avoir des enfants après le mariage, contre 30,4% deux ans plus tôt, selon le rapport sur les données de Statistique Corée (KOSTAT).

Tous les groupes d'âge ressentent moins le besoin d'avoir des enfants après le mariage, mais plus de la moitié des personnes âgées de 10 à 20 ans pensent qu'il n'est pas nécessaire d'avoir des enfants.

L'enquête montre que 39,4% des adolescents et 47,5% des jeunes de 20 ans pensent qu'il est nécessaire d'avoir des enfants après le mariage, contre 46,4% et 51,5% respectivement en 2018.

La Corée du Sud est aux prises avec une baisse des naissances, de nombreux jeunes retardant leur mariage ou renonçant à se marier ou à avoir des bébés dans un contexte de ralentissement économique prolongé.

L'indice de fécondité du pays, soit le nombre moyen d'enfants qu'une femme porte au cours de sa vie, a atteint un niveau plancher record de 0,84 l'année dernière. C'est la troisième année consécutive que le taux est inférieur à 1%.

La part des Sud-Coréens pensant qu'il est nécessaire de se marier au cours de sa vie s'est élevée à 51,2% l'an dernier, soit une hausse de 3,1 points de pourcentage par rapport à 2018.

Ce taux est supérieur à 50% pour la première fois depuis 2016, bien que KOSTAT ait déclaré qu'il est trop tôt pour évaluer si la perception des gens sur le mariage a changé, étant donné la tendance à la baisse des mariages.

Les Sud-Coréens âgés de 65 ans ou plus représentaient 15,7% de la population totale de 51,8 millions de personnes l'année dernière, contre 14,9% l'année précédente.

Dans un contexte de vieillissement rapide de la population, le pays devrait devenir une société super-âgée en 2025, quand la proportion de personnes âgées de 65 ans ou plus atteindra 20% de la population totale. La Corée du Sud est devenue une société âgée en 2017.

L'espérance de vie moyenne des Sud-Coréens a atteint 83,3 ans en 2019, dernier chiffre disponible, contre 82,7 ans l'année précédente.

La moitié des jeunes Sud-Coréens ne voient pas la nécessité d'avoir des enfants après le mariage - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page