Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le FMI relève ses prévisions de croissance pour la Corée du Sud en 2021, à 3,6%

Actualités 26.03.2021 à 06h00

SEOUL, 26 mars (Yonhap) -- Le Fonds monétaire international (FMI) a fortement relevé ce vendredi ses perspectives de croissance pour la Corée du Sud cette année, invoquant la robustesse des exportations et la politique budgétaire du pays dans le contexte de la pandémie.

Le FMI prévoit une croissance de 3,6% de l'économie sud-coréenne cette année, contre 3,1% estimés en janvier.

Cette révision à la hausse intervient alors que le FMI a publié un rapport sur les résultats de sa consultation annuelle avec la Corée du Sud, qui s'est tenue en janvier.

Le FMI a déclaré que la quatrième plus grande économie d'Asie devrait se redresser cette année, «soutenue par une normalisation progressive des facteurs liés au Covid et une demande extérieure plus forte». Il a également tenu compte de l'impact anticipé du dernier budget supplémentaire de 15.000 milliards de wons (13 milliards de dollars).

La projection du FMI est bien supérieure aux estimations de croissance faites par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et la Banque de Corée (BOK).

L'OCDE s'attend à ce que la quatrième économie d'Asie progresse de 3,3% cette année, et la BOK prévoit une croissance de 3% pour l'économie sud-coréenne.

L'économie sud-coréenne s'est contractée de 1% l'an dernier, le premier recul annuel depuis la crise financière asiatique de 1997-1998, dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

La contraction a été plus faible que dans la plupart des autres pays avancés.

L'économie sud-coréenne est sur la voie de la reprise cette année, aidée par de solides exportations de puces électroniques et de voitures.

Les exportations, qui représentent la moitié de l'économie, ont augmenté de 9,5% en glissement annuel en février, prolongeant leurs gains pour le quatrième mois consécutif.

La demande intérieure et le marché de l'emploi du pays restent toutefois moroses, le secteur des services étant durement touché par la pandémie.

Dans ce contexte, l'organisation internationale basée à Washington a recommandé à la Corée du Sud de maintenir sa politique budgétaire expansionniste et sa position monétaire accommodante pour aider l'économie à se redresser plus rapidement.

Les administrateurs du FMI «ont souligné la nécessité de poursuivre les politiques macroéconomiques de soutien pour aider l'économie à se normaliser plus rapidement, préserver la stabilité financière et favoriser une croissance plus verte et plus inclusive».

L'organisation a déclaré que la plupart de ses directeurs exécutifs considéraient l'orientation de la politique monétaire de la BOK comme globalement appropriée, tandis que «quelques-uns ont estimé qu'un assouplissement supplémentaire était justifié pour aider à soutenir la reprise et à rapprocher l'inflation de l'objectif».

La BOK a gelé le mois dernier son taux d'intérêt directeur à un niveau historiquement bas de 0,5%. La banque vise à maintenir l'inflation annuelle à 2% à moyen terme.

Le FMI prévoit que les prix à la consommation en Corée du Sud augmenteront de 1,2% cette année, après une hausse de 0,5% l'année dernière. La BOK a fixé ses perspectives d'inflation pour 2021 à 1,3%.

Le FMI a également fait part de ses inquiétudes concernant le fort endettement des ménages sud-coréens, soulignant la nécessité pour les autorités d'intervenir en cas de croissance rapide de la dette.

Le FMI a déclaré que l'incertitude économique reste élevée du fait de la pandémie.

«La recrudescence des infections et le ralentissement des vaccinations, que ce soit à l'intérieur du pays ou à l'étranger, constituent le principal risque de dégradation de l'économie, tandis que l'endiguement plus rapide que prévu du virus et la persistance d'une demande extérieure résiliente constituent les principaux facteurs d'amélioration», a noté le FMI.

Le FMI relève ses prévisions de croissance pour la Corée du Sud en 2021, à 3,6% - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page