Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'armée surveille de près le Nord en raison d'activités sur le chantier d'un sous-marin

Actualités 29.03.2021 à 14h50

SEOUL, 29 mars (Yonhap) -- L'armée sud-coréenne surveille de près la Corée du Nord, a déclaré ce lundi le ministère de la Défense, alors que le Nord pourrait être prêt à déployer un nouveau sous-marin capable de lancer des missiles balistiques.

38 North, un site Web américain d'observation de la Corée du Nord, a rapporté vendredi que des images satellite commerciales récentes du chantier naval de Sinpo, sur la côte est du pays, indiquaient qu'une cale sèche flottante, normalement amarrée à un quai voisin, avait récemment été repositionnée le long du quai de lancement de sous-marins du hall de construction.

Notant qu'un tel arrangement n'est pas habituel, le site Web a estimé que «le nouveau sous-marin lanceur de missiles balistiques, qui est en construction depuis plusieurs années, pourrait être en voie d'achèvement ou est prêt à être déployé et lancé dans un proche avenir».

«Nous surveillons de près la situation sous une étroite coordination entre les autorités sud-coréennes et américaines du renseignement», a déclaré le porte-parole du ministère, Boo Seung-chan, lors d'un point de presse régulier. «Nous n'avons aucune autre information à donner.»

Le Nord chercherait à construire un nouveau sous-marin de 3.000 tonnes, capable de transporter trois missiles mer-sol balistiques stratégiques (MSBS). Pyongyang a dévoilé le nouvel engin pour la première fois en juillet 2019.

Jeudi, le royaume ermite a tiré deux missiles balistiques à courte portée, le premier lancement de ce type depuis environ un an, en violation des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et l'a décrit comme un exercice de son droit de légitime défense.

Plus tôt dans la journée, Jo Chol-su, directeur général du département des organisations internationales du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, a accusé le Conseil de sécurité d'appliquer un «double standard» à l'égard de ses récents lancements de missiles et a averti que «toute tentative de porter atteinte à notre droit d'autodéfense entraînera inévitablement une contre-mesure».

L'armée surveille de près le Nord en raison d'activités sur le chantier d'un sous-marin - 1

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page