Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Départ vers la Chine du ministre des Affaires étrangères pour une réunion avec son homologue Wang

International 02.04.2021 à 15h03
Le ministre des Affaires étrangères, Chung Eui-yong, répond à des questions de journalistes avant son départ vers la Chine, le vendredi 2 avril 2021. Il rencontrera son homologue chinois, Wang Yi, à Xiamen dans la province du Fujian.

SEOUL, 02 avr. (Yonhap) -- Le ministre des Affaires étrangères Chung Eui-yong a pris la direction de la Chine ce vendredi pour une réunion avec son homologue chinois Wang Yi destinée à discuter des relations bilatérales, de la situation sur la péninsule coréenne et de questions régionales et mondiales, a fait savoir son ministère.

Les deux chefs de diplomate tiendront demain leur première réunion en tête à tête dans leur fonction actuelle à Xiamen, dans le sud-est de la Chine, sur fond de regain des tensions causés par les récents tirs de missiles de la Corée du Nord et la rivalité sino-américaine croissante.

Leur réunion interviendra après que Chung a rencontré séparément le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à Séoul le mois dernier pour approfondir les liens bilatéraux et la coopération en vue de faire avancer l'initiative de la paix sur la péninsule coréenne de Séoul.

Avant son départ, Chung a déclaré qu'il était «très important» de coopérer avec la Chine afin que les efforts de Séoul visant une paix durable sur la péninsule divisée progressent.

«J'espère qu'il y aura des discussions sur cette question alors qu'il est nécessaire que la Chine continue de jouer un rôle constructif», a-t-il dit aux journalistes.

A l'ordre du jour, devraient figurer la coopération pour prévenir une escalade des tensions avec d'éventuelles provocations nord-coréennes, les futurs échanges de haut niveau et les préparations des événements destinés à marquer l'année prochaine le 30e anniversaire de l'établissement des relations bilatérales.

Des questions liées à la rivalité sino-américaine pourraient être sur la table alors que Washington cherche à resserrer le réseau d'alliances avec la Corée du Sud, le Japon et d'autres pays dans le but de renforcer son leadership dans la région et de s'opposer aux politiques chinoises vis-à-vis de Hongkong, du Xinjiang et de la mer de Chine méridionale.

Après les discussions, Chung et Wang auront un déjeuner de travail et publieront des communiqués de presse séparés.

Les pourparlers bilatéraux font partie des efforts diplomatiques actifs du ministre chinois envers des pays voisins qui seraient destinés à approfondir la coopération bilatérale sur fond de tensions croissantes avec les Etats-Unis.

Wang s'est entretenu ou projette de s'entretenir avec ses homologues de Singapour, de Malaisie, d'Indonésie et des Philippines dans la province du Fujian cette semaine.

Séoul et Pékin ont choisi Xiamen comme le lieu de leur rencontre compte tenu de leurs politiques antivirus respectives et des calendriers des ministres, a expliqué plus tôt un officiel sud-coréen. Certains observateurs estiment qu'il pourrait y avoir des implications géopolitiques dans le choix de Xiamen, située près de Taïwan que Washington considère comme un partenaire clé pour sa vision pour une région Indo-Pacifique «libre et ouverte».

Le dernier déplacement en Chine d'un chef de la diplomatie sud-coréenne remonte à novembre 2017 et la dernière réunion entre des ministres des Affaires étrangères des deux pays a eu lieu à Séoul en novembre 2020.

Quelque jours après son entrée en fonction en février, Chung a tenu un entretien téléphonique avec Wang au cours duquel le dernier a invité le premier en Chine. Chung rentrera samedi à Séoul.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page