Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul, Washington et Tokyo réaffirment leur engagement envers la Corée du Nord

International 03.04.2021 à 09h40
Conseillers à la sécurité nationale

WASHINGTON, 02 avr. (Yonhap) -- Les conseillers à la sécurité nationale de la Corée du Sud, des Etats-Unis et du Japon ont réaffirmé ce vendredi l'engagement de leurs pays pour la paix sur la péninsule coréenne en promettant des efforts trilatéraux pour la dénucléarisation de la Corée du Nord.

Ils ont souligné aussi la nécessité d'une mise en œuvre totale des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies interdisant les tests nucléaires et de missiles balistiques du Nord.

«Les conseillers à la sécurité nationale ont partagé leurs préoccupations sur les programmes nucléaire et de missiles balistiques de la Corée du Nord et réaffirmé leur engagement à aborder et résoudre ces questions à travers une coopération trilatérale concertée pour la dénucléarisation», a déclaré la Maison-Blanche à propos d'une réunion entre le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan et ses homologues sud-coréen et japonais, Suh Hoon et Shigeru Kitamura.

«Ils sont convenus de l'impératif pour la communauté internationale incluant la Corée du Nord de mettre pleinement en œuvre les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU interdisant la prolifération et de coopérer pour renforcer la dissuasion et maintenir la paix et la stabilité sur la péninsule coréenne», a-t-elle ajouté dans un communiqué.

La Corée du Nord a tiré deux missiles balistiques de courte portée le mois dernier, relançant ses tests de missiles balistiques de courte portée après un an d'hiatus.

Pyongyang continue de maintenir un moratoire auto-imposé sur les tests nucléaires et de missiles de longue portée depuis fin 2017.

La réunion trilatérale entre conseillers à la sécurité s'est déroulée à l'Académie navale d'Annapolis, dans le Maryland, et est intervenue sur fond de négociations de dénucléarisation avec le Nord en suspens.

Le Nord a interrompu le dialogue après que le deuxième sommet entre le dirigeant Kim Jong-un et l'ancien président américain Donald Trump à Hanoï s'est terminé sans accord en février 2019.

Washington a déclaré plus tôt que la réunion d'aujourd'hui serait l'occasion d'expliquer à ses alliés asiatiques les résultats de son examen de la politique vis-à-vis de la Corée du Nord, qui est dans ses dernières étapes, tout en permettant à Séoul et Tokyo de fournir leur propre évaluation sur ce qui sera la nouvelle approche américaine vis-à-vis du Nord.

«Les conseillers à la sécurité nationale ont réaffirmé leur engagement ferme à travailler ensemble pour protéger et faire avancer leurs objectifs communs en matière de sécurité», selon le communiqué de la Maison-Blanche.

«Ils ont discuté de l'importance de réunir les familles séparées coréennes et de résoudre rapidement la question des enlèvements», a-t-il ajouté.

Les conseillers à la sécurité ont également abordé les moyens de travailler ensemble en vue de faire face à d'autres questions régionales et mondiales dont la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) et le changement climatique.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page