Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(FOCUS) Libéré de son activité mobile, LG Electronics vise désormais les pièces détachées pour véhicules et l'IA

Actualités 05.04.2021 à 20h40

SEOUL, 05 avr. (Yonhap) -- Laissant derrière elle son activité de téléphonie mobile, la société LG Electronics Inc, deuxième entreprise technologique en Corée du Sud, va se concentrer sur des secteurs prometteurs, tels que les composants automobiles, les appareils connectés et l'intelligence artificielle (IA), ont déclaré ce lundi des observateurs, dans l'espoir que ces segments combleront le vide laissé par son unité déficitaire.

LG a décidé de se retirer du secteur de la téléphonie mobile après des années de piètres performances. La division des communications mobiles (MC) de l'entreprise est dans le rouge depuis le deuxième trimestre de 2015, et ses pertes d'exploitation cumulées ont atteint 5.000 milliards de wons (4,4 milliards de dollars) l'année dernière.

LG Electronics a été l'un des principaux acteurs du secteur mondial de la téléphonie mobile, devenant un jour le troisième plus grand fabricant de combinés au monde.

Les analystes ont souligné que l'entrée tardive de LG sur le marché des smartphones et son approche audacieuse ont conduit à la disparition de son activité mobile.

LG a fait son entrée sur le marché des smartphones en 2010 avec l'Optimus, après qu'Apple Inc. a ouvert la voie avec l'iPhone en 2007.

«La part de marché des smartphones LG a continué de baisser après avoir atteint environ 4% au deuxième trimestre 2017», a déclaré Lim Su-jeong, analyste chez Counterpoint Research. «Elle est inférieure à 2% depuis le troisième trimestre de 2019».

Pris en sandwich par Apple et Samsung sur le segment haut de gamme, et par des entreprises chinoises sur le secteur des téléphones d'entrée de gamme, LG s'est efforcé de redresser son activité mobile ces dernières années.

Pour réduire ses coûts, l'entreprise a déplacé sa production de smartphones au Vietnam tout en multipliant les accords d'externalisation.

L'année dernière, LG a également misé sur le projet Explorer, sa nouvelle catégorie de mobiles caractérisée par un facteur de forme différent, et a sorti le Wing, un smartphone à double écran rotatif.

Toutefois, ces efforts n'ont pas suffi à l'entreprise pour sortir du marasme.

«LG n'a pas profité des difficultés de Huawei du fait du marasme du marché des smartphones l'année dernière, et le lancement du Wing n'a pas amélioré son activité», a déclaré Ko Jung-woo, analyste chez NH Investment & Securities.

Bien que son activité dans le secteur des smartphones ait connu une fin amère, LG Electronics a pour objectif d'utiliser les actifs et le savoir-faire de la branche mobile pour promouvoir la croissance des autres activités de la société.

Des smartphones de LG Electronics Inc. dans un magasin à Séoul le 5 avril 2021.

LG a précédemment dit chercher des moyens d'«internaliser» et d'utiliser ses technologies mobiles pour créer une synergie avec ses autres activités, telles que les composants de véhicules électriques, les appareils connectés, les maisons intelligentes, la robotique et l'IA.

Bien que l'entreprise ne produira plus de combinés après la fin mai, LG a déclaré que les activités de recherche et développement (R&D) dans le secteur mobile se poursuivront.

L'entreprise, qui revendique environ 24.000 brevets concernant les technologies 4G et 5G, se fixe désormais pour objectif de travailler aux solutions de télécommunications 6G qui sont essentielles à l'ère de l'Internet ambiant (AIoE), où tout est connecté.

«Nous recherchons différentes façons d'utiliser nos brevets dans le domaine des télécommunications», a déclaré un responsable de LG. «Ceux-ci sont essentiels pour les téléviseurs de prochaine génération, et nous continuerons à développer de telles technologies.»

Selon les analystes, LG peut économiser jusqu'à 1 trillion de wons cette année en fermant son activité mobile et cet argent sera utilisé pour soutenir sa croissance dans les activités existantes et financer d'éventuelles fusions et acquisitions (M&A).

En particulier, LG a récemment renforcé son activité de pièces automobiles pour véhicules électriques (VE) et voitures à conduite autonome.

En 2018, l'entreprise a acquis ZKW Group, une société basée en Autriche qui est leader dans le secteur de l'éclairage automobile.

LG a récemment lancé une coentreprise appelée Alluto avec la société de logiciels Luxoft, basée en Suisse, qui développera des solutions pour les cockpits numériques, l'infotainment à bord des véhicules, le divertissement sur les sièges passagers et les systèmes de transport à domicile basés sur la plateforme webOS Auto de LG.

LG créera également une coentreprise en juillet avec le fabricant canadien de pièces automobiles Magna International Inc. qui produira des groupes motopropulseurs pour véhicules électriques.

La division des solutions pour composants automobiles (VS) de LG, créée en 2013, a été déficitaire au cours des cinq dernières années, mais la société prévoit un redressement cette année et prévoit que les ventes de l'unité augmenteront jusqu'en 2024, avec une croissance annuelle moyenne de 15%.

Concernant les domaines de l'électroménager et des téléviseurs, LG devrait utiliser la main-d'œuvre de l'unité mobile pour fournir de meilleures plateformes d'Internet des objets (IoT) et de service à la clientèle, ainsi que des services de maison intelligente.

La société a également essayé d'étendre l'écosystème de sa plateforme LG ThinQ IoT via des partenariats avec d'autres entreprises technologiques et même des entreprises du secteur alimentaire.

En janvier, LG a acquis la startup américaine Alphonso Inc., spécialisée dans l'analyse des données de télévision, afin de pouvoir offrir des services améliorés et personnalisés aux utilisateurs de ses téléviseurs intelligents et de sa plateforme de streaming.

Selon les observateurs, LG devrait également augmenter ses dépenses dans le domaine de la robotique et de l'IA.

L'entreprise a fait la promotion de sa gamme de robots CLOi et de son système d'exploitation pour robots (ROS) 2. Elle a également discuté avec des experts mondiaux dans les domaines de l'IA, du big data et du cloud avec le lancement d'un groupe de réseautage appelé le Conseil de l'innovation.

«Le déclin des revenus provenant de l'abandon de l'activité mobile peut être compensé par la croissance sur le segment des pièces automobiles», a déclaré Park Kang-ho, analyste chez Daishin Securities. «Avec plus de R&D dans les activités automobiles, robotiques et de l'IA, la société peut créer une nouvelle identité d'entreprise en tant que fournisseur de solutions complètes basées sur l'IA.»

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page