Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Pyongyang qualifie de «pur mensonge» le rapport de l'ONU sur la malnutrition infantile

Actualités 06.04.2021 à 15h02

SEOUL, 06 avr. (Yonhap) -- La Corée du Nord a qualifié ce mardi de «pur mensonge» un récent compte rendu de l'ONU sur la malnutrition infantile dans le pays, soulignant qu'elle devra examiner si l'aide humanitaire peut «vraiment nous aider».

Le directeur de l'Institut de recherche pour les soins nutritionnels des enfants du ministère nord-coréen de la Santé a tenu ces propos en réponse au rapport d'un groupe d'experts selon lequel près de 100.000 enfants d'âge préscolaire au Nord n'ont pas accès aux aliments enrichis en raison des restrictions aux frontières liées à la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

«En tant que personne responsable des soins nutritionnels des enfants dans notre pays, je rejette catégoriquement ces informations, en affirmant que ce n'est qu'un pur mensonge», a-t-il déclaré dans un communiqué publié par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

«A mon avis, il est nécessaire d'examiner sérieusement si la "coopération humanitaire" sous le signe de l'ONU et des ONG nous aide vraiment et de prendre des contre-mesures résolues contre l'entité et les organisations agissant de concert avec les forces hostiles», a-t-il affirmé.

Le directeur a ajouté que la santé nutritionnelle des enfants était une «priorité absolue» pour le pays bien qu'il soit «en difficulté et que tout soit insuffisant».

Il a ensuite critiqué le panel d'experts pour avoir «déformé la situation» afin de donner l'impression que le Nord souffre d'une grave malnutrition infantile, le qualifiant «d'acte d'hostilité au cœur noir pour ternir l'image de notre pays».

Bien qu'il n'ait pas clarifié les «contre-mesures» que prendra Pyongyang, les observateurs estiment possible que royaume ermite n'accepte plus les activités d'aide humanitaire et empêche les ONG d'entrer dans le pays.

Dans une enquête menée auprès d'ONG figurant dans le récent rapport des Nations unies, plusieurs organisations ont déclaré avoir éprouvé des difficultés à fournir des aides humanitaires aux Nord-Coréens, citant des contrôles aux frontières et des restrictions de voyage en raison de la pandémie de coronavirus.

«A cause des restrictions liées au Covid-19, l'organisation évalue […] qu'environ 440.000 enfants et femmes enceintes et allaitantes ne recevront pas de micronutriments, qu'environ 95.000 enfants souffrant de malnutrition aiguë ne recevront pas le traitement nécessaire et qu'environ 101.000 enfants d'âge préscolaire ne recevront pas d'aliments enrichis», a fait état une organisation dans le rapport.

La Corée du Nord a prétendu être exempte de cas de Covid-19 sur son sol, mais maintient des contrôles stricts aux frontières depuis le début de l'année dernière afin de conjurer la pandémie.

(LEAD) Pyongyang qualifie de «pur mensonge» le rapport de l'ONU sur la malnutrition infantile - 1

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page