Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Nord appelle les secrétaires des «cellules» à ne pas fermer les yeux sur les fautes des membres

Corée du Nord 08.04.2021 à 10h53
La 6e Conférence des secrétaires de cellule du Parti du travail se déroule le 6 avril 2021 à Pyongyang en présence du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a rapporté le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 08 avr. (Yonhap) -- La Corée du Nord a exhorté les secrétaires des «cellules du Parti» à ne pas laisser passer les «injustices» perpétrées par leurs membres au deuxième jour de leur conférence, a rapporté ce jeudi l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), alors que le pays a renforcé ses efforts pour réaliser le développement économique et d'autres objectifs fixés au début de l'année.

La conférence des secrétaires de cellule qui a débuté mardi intervient alors que la Corée du Nord pousse à soutenir les objectifs et les orientations politiques établis lors du 8e Congrès du Parti du travail en janvier dernier.

Les cellules du Parti sont les unités de base du Parti composées de cinq à 30 membres.

«Ils ont dit qu'ils se sont rendus profondément compte, en examinant leur travail du passé, que si les secrétaires de cellule du Parti ne se dévouent pour organiser et diriger la vie au sein du Parti des membres de sa cellule et ne se débarrassent pas de leur manière stéréotypée et chronique de travailler, les cellules du Parti deviendront une structure sans esprit, dépourvue d'une capacité d'exécution et de combat, et les décisions du Parti seront réduites à des lettres mortes», a déclaré la KCNA.

Les secrétaires des cellules ont également souligné que leur échec pour n'avoir pas intensifié «le combat contre les injustices entraînera des conséquences graves comme la destruction de l'unité du collectif et plus encore, la séparation du Parti et des masses».

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un n'a pas assisté à la conférence le deuxième jour. La KCNA a indiqué qu'elle se poursuivrait sans préciser la date de sa clôture.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page