Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le projet KF-X symbolise la confiance bilatérale avec l'Indonésie, selon Moon

National 08.04.2021 à 18h39
Le président sud-coréen Moon Jae-in (à droite) rencontre le ministre indonésien de la Défense Prabowo Subianto à Cheong Wa Dae à Séoul, le 8 avril 2021.
Le président sud-coréen Moon Jae-in (à droite) s'entretient avec le ministre indonésien de la Défense Prabowo Subianto à Cheong Wa Dae à Séoul, le 8 avril 2021.

SEOUL, 08 avr. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a accueilli ce jeudi le chef de la défense indonésienne à Cheong Wa Dae avec qui il a discuté du projet de développement conjoint d'un avion de chasse.

Moon a invité le ministre indonésien de la Défense Prabowo Subianto dans son bureau, alors que l'on spécule que le partenariat bilatéral dans le projet KF-X pourrait s'essouffler.

Le ministre est en visite en Corée du Sud pour assister à la cérémonie de présentation du premier prototype de l'avion de combat national. La cérémonie doit avoir lieu vendredi à l'usine de Sacheon de Korea Aerospace Industries (KAI), dans la province du Gyeongsang du Sud.

L'Indonésie est le seul partenaire étranger du projet d'une valeur de 8.800 milliards de wons (7,9 milliards de dollars), appelée IF-X dans le pays d'Asie du Sud-Est.

«Le projet conjoint Corée du Sud-Indonésie de développement d'un avion de chasse de nouvelle génération montre symboliquement le haut niveau de confiance et de coopération entre les deux nations, tout comme le projet de coopération sur les sous-marins», a déclaré Moon au début de sa réunion avec le ministre.

Le président a décrit la venue de Prabowo à l'occasion de la cérémonie comme représentant «l'engagement solide» de l'Indonésie envers une coopération réussie dans le domaine de l'industrie de la défense.

Il a dit espérer produire en série des avions de combat, de transférer des technologies et de pénétrer ensemble sur les marchés étrangers.

Moon a ajouté que la Corée du Sud fait grand cas des relations avec l'Indonésie, une «nation asiatique représentative», et a souligné que les deux pays ont forgé des «partenariats stratégiques spéciaux».

En réponse, Prabowo s'est engagé à entretenir des liens bilatéraux «solides et élaborés».

Des doutes planent quant à l'engagement de Jakarta dans le projet, malgré un contrat signé en 2015 prévoyant le partage de 20% des coûts totaux et l'introduction de 48 jets de génération 4.5 fabriqués par KAI.

Après avoir investi 227,2 milliards de wons dans la première phase du projet, l'Indonésie a pris du retard dans ses paiements.

Son personnel n'a toujours pas réintégré les installations de KAI après les avoir quittées l'année dernière en raison de la pandémie de Covid-19.

Selon certains médias, Jakarta envisagerait d'acquérir des avions de combat Rafale ou F-15EX.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page