Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Coronavirus : la Corée du Sud réaffirme qu'il n'y a aucun lien entre vaccins et décès

Actualités 12.04.2021 à 16h49

SEOUL, 12 avr. (Yonhap) -- Les autorités sanitaires sud-coréennes ont déclaré ce lundi qu'il n'y avait pas de relation de cause à effet entre les vaccins contre le nouveau coronavirus (Covid-19) et 11 décès signalés après des vaccinations, assurant au public l'innocuité des inoculations.

Une enquête a été menée à terme sur 11 des 47 personnes décédées quelques jours après qu'elles ont reçu un vaccin AstraZeneca ou Pfizer, a indiqué l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Des citoyens reçoivent un vaccin contre le Covid-19 dans un centre de vaccination à Gwangju, à 330 kilomètres au sud de Séoul, le 12 avril 2021, alors que le déploiement des vaccins controversés AstraZeneca a repris.

Une enquête épidémiologique sur 32 des 47 cas signalés a été conclue jusqu'à présent, a indiqué la KDCA.

Elle a précisé que les 11 personnes avaient plus de 70 ans et souffraient de maladies préexistantes et que sept d'entre elles avaient été admises dans des établissements de soins de longue durée.

Les autorités ont conclu que leur décès était très probablement lié à leurs problèmes de santé sous-jacents, y compris des accidents vasculaires cérébraux et la démence.

Les autorités ont également indiqué qu'elles continueraient de mener des enquêtes épidémiologiques sur 15 autres décès signalés, ajoutant que l'inocuité du vaccin avait été largement étudiée dans le cadre d'essais cliniques.

La KDCA a déclaré que sur les quatre cas signalés de symptômes graves après des vaccinations, il a été prouvé qu'un seul d'entre eux était lié au vaccin.

L'homme dans la vingtaine a été diagnostiqué avec une thrombose du sinus veineux cérébral (CVST) après avoir reçu le vaccin AstraZeneca, a fait savoir la KDCA.

«Il n'avait aucune maladie préexistante, et la maladie survient rarement», a souligné l'agence, ajoutant que le patient s'était complètement rétabli.

L'Agence européenne des médicaments (AEM) a également affirmé plus tôt qu'elle ne pouvait pas exclure une corrélation entre de rares cas CVST et le vaccin AstraZeneca.

Depuis que le pays a commencé son programme de vaccination le 26 février, un total de 1.157.255 personnes ont reçu un vaccin contre le Covid-19, dont 305 la veille.

Le vaccin AstraZeneca a été administré à 916.780 personnes, tandis que 240.475 ont reçu celui de Pfizer.

Les autorités sanitaires ont également repris l'administration des vaccins AstraZeneca aux bénéficiaires éligibles âgés de 30 ans ou plus plus tôt dans la journée, quelques jours après avoir temporairement suspendu le programme en raison de préoccupations croissantes quant à sa sécurité.

Elles ont également déclaré que le gouvernement fournirait une compensation adéquate pour les effets secondaires ou indésirables graves des injections programmées. Le gouvernement couvrira les frais d'hospitalisation et les autres frais de traitement.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page