Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Coronavirus : moins de 600 nouveaux cas pour le 2e jour, craintes d'une résurgence printanière

Actualités 13.04.2021 à 17h08
Une membre du personnel médical prépare un vaccin contre le nouveau coronavirus (Covid-19) au centre médical public de l'arrondissement de Seodaemun, dans l'ouest de Séoul, le mardi 13 avril 2021, le premier jour du programme de vaccination pour les enseignants des écoles spéciales.
Une membre du personnel médical reçoit un vaccin contre le nouveau coronavirus (Covid-19) à Séoul le lundi 12 avril 2021.
Des personnes font la queue en portant un parapluie pour se faire dépister pour le nouveau coronavirus (Covid-19) devant le centre du centre médical public de l'arrondissement de Songpa, dans le sud-est de Séoul, le lundi 13 avril 2021.
Un officiel de la ville de Busan colle une affiche annonçant l'interdiction de rassemblement sur la porte d'entrée d'un bar le lundi 12 avril 2021, sur fond de résurgence des cas du virus.

SEOUL, 13 avr. (Yonhap) -- Les cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) sont restés en dessous de 600 pour le deuxième jour consécutif ce mardi alors que moins de tests de dépistage ont été effectués durant le week-end, sur fond d'inquiétudes sur un bond des cas de virus au printemps.

Le pays a rapporté 542 nouveaux cas de Covid-19, dont 528 infections locales, portant le nombre total de cas à 110.688, a fait savoir l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le nombre quotidien de mardi a marqué une baisse par rapport aux 587 de la veille, jour où le chiffre journalier a diminué en dessous de 600 pour la première fois en six jours en raison du fait que moins de tests de dépistage sont effectués au cours du week-end.

Le pays a ajouté cinq décès additionnels, portant le bilan des morts à 1.775.

Le président Moon Jae-in a averti hier que le pays pourrait connaître une vague «explosive» d'infections au Covid-19 si elle ne réussit pas à contenir la phase actuelle de l'épidémie, en appelant à plus d'efforts pour maîtriser le virus.

Les autorités sanitaires ont exprimé leurs préoccupations quant à la possibilité d'une quatrième vague épidémique au printemps alors que les personnes baissent la garde et ont plus d'activités en extérieur.

Elles ont mis en garde contre des restrictions plus fortes sur les installations multi-usages si les transmissions du virus ne montrent pas de signes de diminution.

Les infections journalières sont restées supérieures à 600 pendant toute la semaine dernière pour la première fois en trois mois et la proportion des cas intraçables s'est élevée à 28,2% pour la période, a déclaré la KDCA.

La semaine dernière, le pays a décidé de maintenir le niveau actuel des règles de distanciation sociale jusqu'au 2 mai, bien que certaines mesures pour les petits commerces aient été renforcées.

La région métropolitaine de Séoul, foyer de la moitié des 51,7 millions d'habitants de la nation, est sous le niveau 2 du régime de distanciation sociale, le troisième niveau le plus élevé. Les autres villes du pays sont sous le niveau 1,5, mais plusieurs municipalités ont adopté les mesures de niveau 2.

Les rassemblements privés de cinq personnes ou plus sont interdits à travers la nation. Une interdiction de réunion dans les bars et dans d'autres établissements de divertissement, tels que les discothèques, est entrée en vigueur lundi à Séoul, Incheon, Busan et dans la province du Gyeonggi.

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales Kwon Deok-cheol a dit que les autorités accroîtraient les tests préventifs pour détecter les patients à un stade précoce et exploreraient des moyens pour utiliser efficacement les kits d'auto-dépistage afin de renforcer davantage la capacité de tests.

«Le pays est au seuil d'une quatrième vague de la pandémie», a alerté Kwon lors d'une réunion sur la réponse au virus. «(Des experts) ont averti que la portée de la quatrième vague de la pandémie pourrait être plus grande que les vagues précédentes.»

La dernière décision intervient alors que le maire de Séoul a appelé le ministère de la Sécurité des denrées alimentaires et des médicaments à approuver l'usage des kits d'auto-dépistage rapide du Covid-19 pour donner plus de flexibilité aux entreprises, écoles et établissements religieux.

Depuis que le pays a commencé son programme de vaccination le 26 février, un total de 1.195.342 personnes ont reçu le vaccin contre le Covid-19, dont 37.785 la veille.

La vaccin d'AstraZeneca a été inoculé à 924.027 personnes, tandis que 271.315 ont reçu le vaccin Pfizer.

Un total de 11.735 cas d'effets secondaires après la vaccination ont été signalés, en hausse de 109 par rapport à la veille, mais 98,4% ont manifesté des symptômes légers, comme de la fièvre et des douleurs musculaires.

Un total de 48 décès après une vaccination ont été rapportés, selon la KDCA. Les autorités, cependant, ont dit que la plupart des cas n'étaient pas liés à la vaccination.

La Corée du Sud projette de vacciner 12 millions de personnes d'ici la fin de juin, avec l'objectif d'atteindre l'immunité collective à l'horizon de novembre.

L'inoculation du vaccin d'AstraZeneca pour les personnes âgées de plus de 30 ans a repris lundi, quelques jours après sa suspension sur fond de préoccupations croissantes sur sa sécurité.

En réponse aux craintes croissantes sur le déroulement plus lent que prévu de la campagne de vaccination, le président Moon Jae-in a ordonné aux autorités de s'assurer des vaccins supplémentaires.

Avec seulement deux types de vaccins actuellement disponibles dans le pays, le ministère de la Santé a fait savoir qu'il chercherait à s'assurer des vaccins Novavax en juin au plus tôt et que 20 millions de doses seraient prêtes d'ici le troisième trimestre. Les vaccins de Novavax nécessitent deux doses pour l'immunisation.

Le fabricant de médicaments sud-coréen SK Bioscience Co. commencera à produire des vaccins Novavax dans son usine locale plus tard ce mois-ci et il consulte actuellement le ministère de la Sécurité des denrées alimentaires et des médicaments pour se préparer au processus d'autorisation.

Baek Young-ha, en charge de l'approvisionnement en vaccins, a dit que les autorités examinaient minutieusement la sécurité du vaccin Novavax qui est actuellement examiné par l'Union européenne (UE) et l'Angleterre.

«Nous adopterons le vaccin (Novavax) après que les experts auront examiné sa sécurité», a déclaré Baek dans un point de presse. «Nous n'envisagerons pas l'utilisation du vaccin de Novavax avant le processus d'autorisation.»

Parmi les nouveaux cas locaux, 156 ont été décelés à Séoul, 163 dans la province du Gyeonggi.

La ville portuaire de Busan, située dans le sud-est du pays, a signalé 39 nouvelles infections. Un total de 418 patients ont été liés à un bar dans la deuxième plus grande ville du pays, depuis le premier cas confirmé le 24 mars, en hausse de 26 par rapport à la veille.

La nation a rapporté 14 cas importés et sept provenaient de pays asiatiques hormis la Chine, et trois des Etats-Unis.

Le nombre de patients dans un état grave ou critique a été de 101, en baisse de deux par rapport à la veille.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 101.332, en hausse de 528 sur un jour.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page