Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(Profil) Premier ministre désigné Kim Boo-kyum : une icône précurseur de la politique anti-régionaliste

Actualités 16.04.2021 à 16h06
Cette photo d'archives montre Kim Boo-kyum, Premier ministre désigné, lors d'une conférence de presse à Busan le 31 janvier 2020.

SEOUL, 16 avr. (Yonhap) -- Kim Boo-kyum, le nouveau choix du président pour le poste de Premier ministre, est un ancien député quatre fois élu du Parti démocrate (PD) au pouvoir qui a été un étudiant activiste de ligne dure à l'époque de la dictature militaire du pays.

Né à Sangju, à 270 km au sud-est de Séoul en 1958, Kim a consacré la plupart de ses années universitaires aux mouvements pro-démocratiques dirigés par des étudiants.

Il a été arrêté en 1977 pour avoir dirigé une manifestation contre la Constitution Yushin (réforme de revitalisation) qui a été mise en place par l'ancien président défunt Park Chung-hee, dictateur militaire et père de la présidente destituée Park Geun-hye, et qui lui a permis de rester au pouvoir jusqu'à son assassinat par le chef de l'Agence centrale du renseignement en 1979.

Kim est entré dans la scène politique en 1988 et a remporté son premier siège à l'Assemblée nationale en 2000 dans une circonscription électorale de Gunpo, dans la province du Gyeonggi, en tant que candidat du Grand Parti national (GPN), le prédécesseur du Parti du pouvoir du peuple (PPP). Il a rejoint ensuite le Parti Uri, la formation progressiste au pouvoir de l'époque, comme membre inaugural après avoir quitté le GPN en juillet 2003 et est parvenu à gagner deux autres mandats en tant que député représentant la circonscription de Gunpo.

En 2012, il est devenu le premier membre du Conseil suprême du PD originaire de Daegu et de la province du Gyeongsang du Nord en 40 ans.

Sa carrière a été mise en exergue par une victoire législative symbolique à Daegu en 2016 qui a marqué la première victoire d'un candidat progressiste dans la ville en 45 ans. Il s'agissait aussi de sa première victoire dans la ville conservatrice après avoir essuyé deux défaites consécutives là-bas.

Lors de la dernière élection présidentielle, Kim faisait partie des hauts membres du QG de campagne de Moon.

Il a brigué un siège parlementaire à Daegu l'année dernière comme candidat du PD mais a été battu par Joo Ho-young, le chef actuel du groupe parlementaire du PPP.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page