Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Coronavirus : moins de 700 cas pour le 2e jour, la lutte antivirus à un point d'inflexion

National 16.04.2021 à 17h06
Des responsables de la santé inspectent un institut d'enseignement privé dans l'ouest de Séoul le 15 avril 2021, pour vérifier s'il respecte les règles antivirus contre le Covid-19.
Le grand magasin Lotte de Daegu, à 300 kilomètres au sud-est de Séoul, présente un mariage en petit comité dans son parc situé sur le toit, car les directives de distanciation sociale limitent le nombre de participants.

SEOUL, 16 avr. (Yonhap) -- Les cas additionnels quotidiens de nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Sud sont restés dans les 600 pour la deuxième journée consécutive ce vendredi alors que la lutte contre le virus du pays arrive à un moment critique pour tenter de juguler une nouvelle vague épidémique.

Le pays a signalé 673 autres cas de Covid-19, dont 652 infections locales, portant le nombre total de contaminations à 112.789, a déclaré l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le bilan de vendredi représentait une légère baisse par rapport aux 698 de jeudi et 731 de mercredi, ce qui représentait le chiffre le plus élevé depuis le 7 janvier.

La KDCA a recensé deux décès supplémentaires, portant le total à 1.790.

Les autorités sanitaires ont mis en garde contre une augmentation des infections de groupe dans divers contextes, y compris les installations sportives, les églises, les salles de karaoké, les restaurants, les lieux de travail et les écoles, car les gens ont intensifié leurs activités au printemps.

Les inquiétudes se sont multipliées quant à un nouveau pic de nouveaux cas, la proportion de transmissions intraçables s'établissant à 28,2% pour la semaine dernière, compliquant les efforts visant à contenir la propagation du virus.

Les responsables ont prévenu d'un éventuel durcissement des règles sur les installations polyvalentes et les opérations commerciales si la tendance actuelle se poursuit.

Pour répondre à l'appel croissant pour un durcissement des mesures antivirus, les autorités sanitaires ont fait part de leur plan de décider de relever les niveaux de distanciation sociale ou non après avoir tenu compte du rythme de progression du virus et de la capacité du système de soins de santé.

«Il n'y a pas eu de forte hausse du nombre de nouveaux cas», a observé Yoon Tae-ho, haut officiel du ministère de la Santé, lors d'un point de presse. «(Les autorités) sont en train d'examiner l'état de préparation pour répondre (au Covid-19) et les vaccinations dans les maisons de soins et autres établissements pour un ajustement du régime de distanciation sociale.»

Le nombre journalier moyen de cas localement transmis s'est élevé à 625,7 la semaine passée dont 66,5% ont été rapportés dans le grand Séoul, foyer de la moitié de la population du pays.

Les autorités sanitaires comptent renforcer la surveillance des établissements polyvalents et centres logistiques en avertissant que les exploitants qui ne respectent pas les protocoles sanitaires seront jugés responsables.

La semaine dernière, le pays a décidé de maintenir le niveau actuel des règles de distanciation sociale jusqu'au 2 mai pour contenir le virus, tout en interdisant les opérations des établissements de divertissement dans la grande région de Séoul ainsi que dans la ville portuaire de Busan, dans le sud-est du pays.

La grande région de Séoul, qui abrite la moitié des 52 millions d'habitants du pays, est soumise au programme de distanciation sociale de niveau 2, le troisième plus élevé du système qui en compte cinq. Le reste du pays est sous le niveau 1,5, à l'exception de certaines municipalités qui ont adopté des mesures de niveau 2.

Les restaurants de la région de la capitale sont autorisés à accueillir des clients jusqu'à 22h en vertu des lignes directrices actuelles, mais les officiels ont annoncé qu'ils pourraient raccourcir leurs heures d'ouverture si les cas quotidiens augmentaient davantage.

Afin de détecter les patients à un stade précoce, les responsables de la santé ont fait savoir qu'ils étendraient les tests préventifs de détection des patients et exploreraient des moyens d'utiliser efficacement les kits d'autotest pour renforcer encore la capacité de dépistage.

Depuis que le pays a lancé son programme de vaccination le 26 février, un total de 1.379.653 personnes ont reçu des vaccins contre le Covid-19, soit 2,65% de la population totale du pays, dont 92.660 la veille.

Le vaccin AstraZeneca a été administré à 971.984 personnes, tandis que 407.669 ont reçu celui de Pfizer.

Le KDCA a indiqué que 60.571 personnes avaient reçu deux doses.

Un total de 12.013 cas d'effets secondaires après les vaccinations ont été signalés, en hausse de 86 par rapport à la veille, mais 98,3% étaient des symptômes bénins, notamment des douleurs musculaires et de la fièvre.

Un décès de plus a été signalé après l'inoculation d'un vaccin, portant le total à 52, selon la KDCA. Les autorités ont cependant assuré que la plupart des cas n'étaient pas liés à la vaccination.

Actuellement, 175 centres de vaccination, qui sont capables de vacciner 105.000 personnes par jour, procèdent à l'inoculation de personnes âgées de 75 ans ou plus ainsi que d'employés et résidents de maisons de soins, a détaillé la KDCA.

La Corée du Sud prévoit de vacciner 12 millions de personnes d'ici la fin juin et d'obtenir l'immunité collective d'ici novembre, mais les inquiétudes grandissent quant aux retards dans la campagne de vaccination après que les Etats-Unis ont suspendu l'utilisation du vaccin Johnson & Johnson en raison du signalement de rares caillots sanguins.

Avec seulement deux types de vaccins actuellement disponibles ici, le ministère de la Santé a annoncé plus tôt qu'il prévoyait d'avoir à disposition des vaccins Novavax dès juin, et 20 millions de doses seront prêtes d'ici le troisième trimestre. Les vaccins Novavax nécessitent deux injections.

Parmi les cas nouvellement confirmés transmis localement, 215 provenaient de Séoul, la province de Gyeonggi qui entoure la capitale en comptant 216.

La ville portuaire de Busan a signalé 44 nouveaux cas. Un total de 466 patients ont été liés à un bar de la deuxième plus grande ville du pays depuis la confirmation du premier cas le 24 mars, en hausse de 10 par rapport à la veille.

Il y avait 21 autres cas importés dont 11 provenaient de pays asiatiques autres que la Chine et quatre d'Europe.

Le nombre de patients atteints du Covid-19 gravement malades ou dans un état critique était de 111, en hausse de 12 par rapport à un jour plus tôt.

Le nombre total de personnes libérées de la quarantaine après un rétablissement complet était de 103.602, en hausse de 549 par rapport à la veille.

Une membre du personnel médical injecte le vaccin contre le Covid-19 de Pfizer à une personne âgée dans un centre de vaccination à Gwangju, à 330 kilomètres au sud de Séoul, le 15 avril 2021.

as26@yna.co.kr

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page