Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Sud s'inquiète des résultats de l'enquête sur l'utilisation d'armes chimiques par l'armée syrienne

National 16.04.2021 à 18h02

SEOUL, 16 avr. (Yonhap) -- Le ministère des Affaires étrangères a fait part ce vendredi de ses «profondes préoccupations», après qu'un rapport d'enquête a conclu que l'armée de l'air syrienne a utilisé des armes chimiques en 2018 et qu'une dizaine de personnes ont été malades.

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), un organisme intergouvernemental, a publié le rapport lundi, qui fait état de «motifs raisonnables» de croire qu'un hélicoptère militaire de l'armée de l'air syrienne a largué le 4 février 2018 sur Saraqib au moins un cylindre qui a libéré du chlore.

«Le gouvernement est fortement préoccupé par la conclusion du rapport selon laquelle la responsabilité de l'utilisation d'armes chimiques survenue dans la ville de Saraqib le 4 février 2018 incombe à l'armée de l'air syrienne», a déclaré Choi Young-sam, porte-parole du ministère.

«En tant que signataire de la Convention sur les armes chimiques, notre gouvernement maintient la position selon laquelle l'utilisation d'armes chimiques est inacceptable en toutes circonstances et qu'il est important d'identifier ceux qui ont utilisé les armes chimiques et de les tenir pour responsables», a-t-il ajouté.

La Corée du Sud soutient les efforts de l'OIAC et travaillera étroitement avec la communauté internationale pour éliminer complètement les armes chimiques, a déclaré le porte-parole.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page