Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(4e LD) Kim Boo-kyum, ancien député quatre fois élu, nommé nouveau Premier ministre

National 16.04.2021 à 18h05

SEOUL, 16 avr. (Yonhap) -- Kim Boo-kyum, ancien député quatre fois élu et ministre de l'Intérieur, a été nommé nouveau Premier ministre, a annoncé ce vendredi Cheong Wa Dae.

Le président Moon Jae-in l'a choisi dans le cadre d'un remaniement gouvernemental vraisemblablement destiné à donner un nouvel élan à sa présidence qui a été affectée par la déroute du Parti démocrate (PD) au pouvoir aux élections municipales à Séoul et Busan le 7 avril.

Kim est un homme politique qui se consacre depuis longtemps à l'anti-régionalisme, à la réforme sociale et à l'unité nationale, a déclaré le chef de cabinet présidentiel You Young-min lors de l'annonce de sa nomination.

C'est une «personnalité qualifiée» pour faire face aux demandes publiques désespérées, reflétées lors des élections partielles de la semaine dernière, pour surmonter le Covid-19, éradiquer les mauvaises pratiques liées à l'immobilier et stabiliser les moyens de subsistance de la population, a mis en avant You.

Le Premier ministre nommé Kim Boo-kyum prend la parole devant des journalistes après son arrivée dans un bureau temporaire à Séoul le 16 avril 2021.

You a cité les riches expériences et l'expertise de Kim dans les affaires politiques et administratives, ainsi qu'un sens équilibré des affaires politiques et sa capacité à communiquer avec le public.

Le président a également nommé de nouveaux ministres du Territoire, de l'Emploi, de l'Industrie, de la Science et des Océans, préférant des bureaucrates ou des spécialistes plutôt que des politiciens.

Noh Hyeong-ouk, ministre de la Coordination des politiques gouvernementales au cabinet du Premier ministre, a été sollicité pour diriger le ministère du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport.

Après avoir longtemps servi au ministère des Finances, Noh a travaillé au bureau chargé de coordonner les principales politiques au cours des quatre dernières années sous l'administration Moon.

Moon Sung-wook, chef adjoint du Bureau de la coordination des politiques gouvernementales, a été nommé ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie.

Le chef de l'Etat a nommé An Kyung-duk, membre permanent du Conseil économique, social et du travail, à la fonction de ministre de l'Emploi et du Travail, et Lim Hye-sook, chef du Conseil national de la recherche scientifique et technologique, à celle de ministre de la Science et des TIC, tout en décidant de promouvoir Park Jun-young, vice-ministre des Océans et de la Pêche, au poste de ministre.

Le ministre de l'Economie et des Finances Hong Nam-ki n'a pas été inclus dans la liste des ministres remplacés. Il devrait occuper le poste de Premier ministre par intérim jusqu'à ce que Kim assume le poste.

De gauche à droite : Noh Hyeong-ouk nommé ministre du Territoire, Moon Sung-wook ministre de l'Industrie, Lim Hye-sook ministre de la Science, An Kyung-duk ministre du Travail et Park Jun-young ministre des Océans. (Photos fournies par Cheong Wa Dae. Revente et archivage interdits)

Si Kim est officiellement nommé après l'audition de confirmation de l'Assemblée nationale, il remplacera Chung Sye-kyun. Ce dernier a donné sa démission après avoir occupé la fonction pendant 15 mois. Il est largement prévu que Chung se lance dans la course à la présidentielle de 2022.

Dans un communiqué prononcé par You, le président a déclaré qu'il était regrettable que Chung quitte le cabinet, même s'il estime qu'il est juste de le laisser partir pour qu'il puisse «suivre sa propre voie».

«Je crois qu'il servira le pays et le peuple où qu'il se trouve», a ajouté Moon.

Kim a été ministre de l'Intérieur de 2017 à 2019 et s'est présenté comme le candidat du PD dans une circonscription électorale de Daegu, à 302 km au sud-est de Séoul, aux élections législatives de l'année dernière. Il a été battu par Joo Ho-young du Parti du pouvoir du peuple (PPP) qui est aujourd'hui le chef du groupe parlementaire de la formation conservatrice.

Daegu est un bastion traditionnel du PPP. Il est né en 1958 dans le comté de Sangju, près de la ville de Daegu, dans la province du Gyeongsang du Nord.

Des observateurs politiques considèrent le choix du président comme un message politique pour l'unité nationale. Chung et Lee Nak-yon, premier Premier ministre du gouvernement Moon, sont tous les deux originaires du Jeolla, base de longue date du PD. Nombreux sont ceux qui pensent que le régionalisme est toujours largement répandu dans la politique sud-coréenne.

Kim a été aussi un rival de Moon pour la présidence du parti en 2016.

De gauche à droite : Lee Cheol-hee, nommé secrétaire présidentiel principal pour les affaires politiques, Lee Tae-han secrétaire principal pour la politique sociale et Park Kyung-mee nouvelle porte-parole de Cheong Wa Dae dans une combinaison de photos de l'agence de presse Yonhap et Cheong Wa Dae. (Revente et archivage interdits)

De manière assez inhabituelle, le bureau de Moon a parallèlement fait des annonces consécutives de remaniement du cabinet et de changements dans la composition de ses principaux conseillers à Cheong Wa Dae.

Moon a nommé l'ancien député du Parti démocrate (PD) Lee Cheol-hee au poste de principal conseiller pour les affaires politiques et Lee Tae-han, responsable de l'audit au Service national d'assurance maladie (NHIS), au poste de conseiller en charge des politiques sociales.

Lee succède à Choi Jae-sung qui occupait ce poste depuis moins d'un an.

«Je pense que mon rôle est d'aider le président à prendre de bonnes décisions en examinant suffisamment les diverses options, y compris des idées différentes des siennes», a déclaré Lee.

Park Kyung-mee, conseillère à l'éducation, a été nommée nouvelle porte-parole de Cheong Wa Dae. Elle a également été députée du PD.

Ki Mo-ran, professeur de médecine préventive au Centre national de cancérologie (NCC), a été nommée responsable du contrôle des maladies et des affaires de prévention, un poste nouvellement créé.

Le remaniement simultané du cabinet et de l'équipe de Cheong Wa Dae intervient alors que Moon lutte pour regagner le soutien du public au cours de sa dernière année de présidence.

Le taux d'approbation de Moon a chuté à un plus bas niveau de 30% dans le dernier sondage de Gallup Korea mené auprès de 1.005 adultes à travers le pays de mardi à jeudi.

Ce score marque une baisse de 2 points de pourcentage par rapport à la semaine précédente, le taux de désapprobation du président ayant augmenté de 4 points à 62%. La marge d'erreur est d'environ 3 points avec un niveau de fiabilité de 95%.

lsr@yna.co.kr

as26@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page