Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Fukushima : l'ambassadeur japonais indique que Séoul pourrait participer à l'équipe d'inspection de l'AIEA

Actualités 19.04.2021 à 15h50

SEOUL, 19 avr. (Yonhap) -- L'ambassadeur du Japon en Corée du Sud, Koichi Aiboshi, a exprimé un avis favorable à la participation d'experts sud-coréens au sein de l'équipe d'inspection de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) lors du déversement prévu des eaux contaminées de la centrale nucléaire dévastée de Fukushima.

A l'occasion de la cérémonie d'ouverture d'une exposition photographique marquant le 10e anniversaire de l'inauguration du Secrétariat de coopération trilatérale entre la Corée du Sud, la Chine et le Japon, Aiboshi, a répondu «je le crois» à un journaliste de l'agence Yonhap qui l'interrogeait sur la participation d'experts sud-coréens, ajoutant que «cela fait l'objet d'une consultation entre la Corée du Sud et l'AIEA.»

Quant aux remarques de Séoul sur le fait que Tokyo n'a pas fourni suffisamment d'informations transparentes et détaillées sur le plan de rejet des eaux radioactives de la centrale nucléaire de Fukushima, il a répondu «nous avons fourni l'information aussi en avance que possible».

Aiboshi a précisé que «si ce n'est pas suffisant, il y a certains gens qui pensent comme ça, nous tâcherons de faire des efforts variés». Il a également affirmé qu'«il s'agit de sujets qui concernent le peuple japonais et la santé des peuples de la région. L'AIEA va envoyer une équipe de surveillance approfondie (du déversement)».

L'ambassadeur japonais récemment nommé à Séoul a voulu rectifier le terme «eaux contaminées» habituellement utilisé, en le remplaçant par «eaux traitées» à plusieurs reprises.

Xing Haiming, ambassadeur chinois en Corée du Sud et Kim Gunn, vice-ministre des Affaires étrangères, étaient présents à l'ouverture de l'exposition photographique. Le secrétariat s'occupe d'organiser le sommet trilatéral dont la huitième et dernière édition s'est tenue à Chengdu en Chine en 2019.

«La coopération entre les trois pays revêt une grande importance dans la réalisation de leur propre développement, la gestion de la paix et de la stabilité régionales ainsi que la promotion de la prospérité mondiale», a mis en avant Xing dans son discours de félicitations.

De son côté, Kim a partagé son souhait de voir l'exposition devenir «l'occasion de renforcer davantage la coopération trilatérale» alors qu'il y a de nombreux défis communs à relever comme la pandémie de nouveau coronavirus, le changement climatique et la quatrième révolution industrielle.

De gauche à droite, l'ambassadeur du Japon, Koichi Aiboshi, le vice-ministre des Affaires étrangères, Kim Gunn, l'ambassadeur chinois, Xing Haiming, et le secrétaire général du secrétariat, Hisashi Michigami, lors de la cérémonie du 10e anniversaire du Secrétariat de coopération trilatérale, le lundi 19 avril 2021.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page