Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Biden s'engage à travailler avec ses alliés contre les menaces nord-coréennes à travers la diplomatie et la dissuasion

Corée du Nord 29.04.2021 à 14h12
Le président américain Joe Biden prononce une allocution devant le Congrès américain à Washington le mercredi 28 avril 2021. (Capture d'image du site Internet de la Maison-Blanche. Revente et archivage interdits)

WASHINGTON, 28 avr. (Yonhap) -- Le président américain Joe Biden a déclaré ce mercredi qu'il travaillerait avec des alliés pour faire face aux menaces de la Corée du Nord et de l'Iran «à travers la diplomatie et une dissuasion ferme».

Biden a formulé ces remarques durant son premier discours sur l'état de l'Union, en décrivant les programmes nucléaires iranien et nord-coréen comme «une menace sérieuse pour la sécurité des Etats-Unis et pour la sécurité du monde».

«Nous travaillerons étroitement avec nos alliés pour contrer les menaces posées par les deux pays à travers la diplomatie et une dissuasion ferme», a déclaré Biden, alors que seulement un cinquième des sénateurs et représentants américains étaient présents en raison des mesures de distanciation sociale.

Les Etats-Unis effectuent un examen complet de leur politique envers la Corée du Nord et ont fait savoir qu'ils fourniraient une nouvelle approche pour traiter avec le Nord.

Biden a souligné l'importance de travailler avec les alliés face à divers défis auxquels son pays doit faire face.

«Mes chers concitoyens, nous devons montrer que nous sommes non seulement de retour, mais nous sommes là pour rester. Et nous n'agirons pas seul, nous traiterons avec nos alliés», a déclaré le chef de l'Etat américain.

«Aucune nation ne peut gérer seule toutes les crises de notre temps, comme le terrorisme, la prolifération nucléaire, la migration de masse, la cybersécurité, le changement climatique, ainsi que ce que nous expérimentons à l'heure actuelle, la pandémie».

Biden devrait tenir un sommet avec le président sud-coréen Moon Jae-in à Washington le mois prochain. Un officiel de haut niveau de l'administration américaine a indiqué que le sommet entre Biden et Moon marquerait une autre «étape importante» dans la diplomatie et la sécurité nationale dans les 100 premiers jours de l'investiture de Biden.

Biden et son administration ont qualifié à plusieurs reprises la Chine de défis le plus grand et le plus sérieux auquel ils font face.

Le président américain a souligné auprès de son homologue chinois Xi Jinping que les Etats-Unis continueraient à maintenir une forte présence militaire dans la région indo-pacifique.

«J'ai également dit au président Xi que nous maintiendrions une forte présence militaire dans la région indo-pacifique comme nous le faisons avec l'Otan en Europe, non pour commencer un conflit mais pour le prévenir», a-t-il expliqué.

Les Etats-Unis maintiennent quelque 28.500 soldats en Corée du Sud. Le département de la Défense examine actuellement le dispositif de défense global, ce qui pourrait affecter les effectifs des troupes américaines à l'étranger.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page