Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Menace contre l'ambassade de France : deux ans de prison ferme requis contre deux étrangers

National 30.04.2021 à 17h18
Ambassade de France en Corée du Sud, dans l'arrondissement de Seodaemun, à Séoul.

SEOUL, 30 avr. (Yonhap) -- Les procureurs ont requis ce vendredi des peines de prison de deux ans contre deux étrangers accusés d'avoir affiché des menaces sur le mur de l'ambassade de France en Corée du Sud l'année dernière.

Lors d'une audience qui s'est tenue aujourd'hui à la Cour du district Ouest de Séoul, le Parquet a réclamé des peines d'emprisonnement contre un Russe âgé de 26 ans et un Kirghiz, également âgé de 26 ans, pour menace contre le corps diplomatique.

Ces derniers sont accusés d'avoir collé huit tracts de menaces sur le mur de l'ambassade dans le centre de Séoul et sur un bâtiment à proximité le 1er novembre l'année dernière vers 22h. Ils ont été placés en détention provisoire respectivement les 7 et 9 novembre de la même année.

Sur ces tracts, ils ont appelé à ne pas mépriser les musulmans et ne pas détruire leur religion. L'un des tracts contenait une photo du président de la République française, Emmanuel Macron, barrée de rouge.

«Les accusés ont collé les tracts sur le mur extérieur de l'ambassade pour protester contre le chef d'Etat français, le président Macron, et non pour menacer le personnel de l'ambassade en mission diplomatique», a avancé l'avocat des accusés.

Il a également noté qu'il y avait un passant qui se promenait avec son chien et des voitures dans la rue près de l'ambassade au moment où les accusés collaient les affiches, d'après des images enregistrées par des caméras de surveillance. «Je me demande s'il s'agissait vraiment d'une situation où se déroulent des actes terroristes ou des actes destinés à menacer quelqu'un», a-t-il ajouté.

Les accusés ont présenté leurs excuses aux employés de l'ambassade. Le verdict sera prononcé le 12 mai prochain.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page