Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Plus forte croissance des prix à la consommation en près de 4 ans en avril

Actualités 04.05.2021 à 09h44
Des légumes sur un marché traditionnel à Séoul, le vendredi 2 avril 2021.
(2e LD) Plus forte croissance des prix à la consommation en près de 4 ans en avril - 2

SEOUL, 04 mai (Yonhap) -- Les prix à la consommation ont progressé au rythme le plus rapide en près de quatre ans en avril, en raison des prix élevés des produits agricoles et pétroliers, ont montré ce mardi des données de Statistique Corée (KOSTAT), indiquant que la quatrième économie d'Asie pourrait faire face à une augmentation de la pression inflationniste.

L'indice des prix à la consommation a augmenté de 2,3% en glissement annuel en avril après une progression de 1,5% le mois précédent, selon les données.

Cela représente la hausse la plus rapide depuis août 2017, mois où l'indice des prix a augmenté de 2,5%.

L'indice a progressé de 0,2% le mois dernier par rapport au mois précédent, suite à un gain de 0,1% en glissement mensuel en mars.

L'inflation de base, qui exclut les prix des produits alimentaires et de l'énergie, a crû de 1,1% sur un an le mois dernier.

«Les prix à la consommation ont continué à augmenter dans un contexte de faible approvisionnement en produits agricoles et d'épidémie de grippe aviaire. Les tarifs de produits pétroliers ont également bondi alors que le cours du pétrole a augmenté», a fait savoir Eo Woon-sun, un haut officiel de KOSTAT, à des journalistes.

Les pressions inflationnistes du pays demeurent modérées sur fond de pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Néanmoins, l'inflation des prix à la consommation progresse alors que l'économie sud-coréenne est sur la voie de la reprise, en raison d'exportations robustes et d'un faible effet de base.

Les décideurs politiques ont déclaré que les prix à la consommation devraient augmenter au deuxième trimestre, menés par la hausse des tarifs des produits agricoles et pétroliers.

Le mois dernier, les prix des produits agricoles, d'élevage et halieutiques ont progressé de 13,1% sur un an, menés par les tarifs élevés des légumes et des œufs.

Les prix des produits pétroliers ont augmenté de 13,4% en glissement annuel, soit le rythme le plus rapide depuis mars 2017, alors que le cours du pétrole a augmenté sur fond de reprise économique mondiale.

Le prix du baril de brut de Dubaï a atteint une moyenne de 62,8 dollars par baril en avril, une forte hausse par rapport aux 20,4 dollars de l'année précédente, selon le ministère de l'Economie et des Finances.

Les prix des logements ont aussi poursuivi leur ascension le mois dernier, malgré les efforts du gouvernement pour les stabiliser. Ils ont progressé de 1,2% sur un an en avril, marquant une hausse pendant 12 mois d'affilée.

Les décideurs politiques ont estimé que malgré la pression accrue sur les prix, l'inflation des prix à la consommation devrait dépasser la barre des 2% de la cible d'inflation de la Banque de Corée (BOK).

A partir du troisième trimestre, l'effet de base devrait s'atténuer, indiquant un ralentissement probable du taux de croissance des prix à la consommation en glissement annuel, selon le premier vice-ministre des Finances Lee Eog-weon.

Le mois dernier, la BOK a gelé son taux d'intérêt directeur à son plus bas niveau de 0,5% dans un contexte de préoccupations d'une autre vague d'infections.

La banque centrale a révisé à la hausse ses perspectives d'inflation 2021 à 1,3% par rapport à l'estimation précédente de 1%.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page