Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Face au coronavirus, «le vaccin n'est pas une solution universelle», selon Pyongyang

Corée du Nord 04.05.2021 à 11h54
Le vaccin contre le Covid-19. (Photomontage fourni par Yonhap TV. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 04 mai (Yonhap) -- Le quotidien officiel nord-coréen Rodong Sinmun a publié ce mardi un article mettant l'accent sur la préparation de mesures complètes face à la prolongation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) en affirmant que le vaccin n'est pas une «solution universelle» alors que la Corée du Nord semble peiner à s'approvisionner en vaccin.

L'article, suggérant des mesures minutieuses contre la pandémie prolongée, a souligné que «certains vaccins, approuvés pour leur efficacité, ont même rapporté des effets secondaires graves provoquant des morts et plusieurs pays ont suspendu leur usage», en ajoutant que «des cas d'infection chez les vaccinés ont également été observés.»

A propos de la crise épidémique actuelle en Inde, l'organe de presse du Parti du travail a noté qu'«un certain pays, qui exporte les vaccins vers d'autres pays, n'a pas caché qu'il avait réussi à éradiquer le virus malveillant [...] mais l'apparition des variants, leur transmission rapide et l'autorisation de grands rassemblements ont provoqué la forte augmentation des infectés dans ce pays».

Le Rodong Sinmun a conclu que «la prolongation de la pandémie devient une réalité inévitable», en soulignant la nécessité d'«établir un système de prévention propre».

Ces propos concerneraient vraisemblablement la pénurie de vaccins alors que le programme international du partage des vaccins de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Covax, a annoncé à Pyongyang un retard de livraison de 1,704 million de doses de vaccin AstraZeneca fabriqués par Serum Institute of India (SII), qui était initialement attendue dans le courant de ce mois-ci.

La Corée du Nord a d'ailleurs déclaré en juillet 2020, qu'un laboratoire avait réussi à développer le vaccin contre le Covid-19 et que son essai clinique avait débuté mais, depuis, rien n'a été communiqué sur l'avancement de ce vaccin.

La Corée du Nord prétend ne pas avoir recensé d'infections sur son territoire mais elle a pris des mesures fortes en fermant ses frontières dès le début de la pandémie l'année dernière.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page