Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Renault Samsung ferme son usine sur fond de grève

Economie 04.05.2021 à 13h32
Des membres du syndicat de Renault Samsung mènent une grève en avril 2021. (Photo fournie par le syndicat de Renault Samsung. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 04 mai (Yonhap) -- Renault Samsung Motors Corp., la filiale sud-coréenne de Renalt SA, a déclaré ce mardi avoir fermé temporairement son usine alors que le syndicat poursuit ses grèves pour une hausse salariale sur fond de pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Renault Samsung a fermé aujourd'hui sa seule usine à Busan, à 450 km au sud de Séoul, alors que le syndicat de 1.900 membres a prolongé la grève pour trois jours ouvrables consécutifs à partir de vendredi, a fait savoir un porte-parole de la société par téléphone.

«Nous avons empêché les travailleurs de la chaine de montage qui participent à la grève d'entrer à l'usine. Mais nous laisserons les membres du syndicat opposés à une action industrielle produire des véhicules», a-t-il déclaré.

Le syndicat et la direction ont tenu neuf séries de négociations salariales mais n'ont pas réussi à réduire leurs divergences sur les salaires et conditions de travail pour l'année 2020.

Au cours des quatre premiers mois, les ventes de Renault Samsung ont plongé de 24% à 31.412 véhicules par rapport aux 41.477 unités écoulées au cours de la même période l'année dernière, principalement en raison du manque de nouveaux modèles.

Dans un message envoyé aux employés, le PDG de Renault Samsung Dominique Signora a affirmé que la restructuration serait «inévitable» pour la survie de la société sur fond de pandémie prolongée et de faible demande pour ses modèles

«Il est urgent de réduire les coûts (par une restructuration) pour sortir de cette crise, car les ventes globales de véhicules de l'entreprise sont tombées au niveau le plus bas en 16 ans depuis 2004. En particulier, les exportations ont chuté de près de 80% l'année dernière par rapport aux précédentes années en raison de l'arrêt de la production du SUV Nissan Rogue en mars», a expliqué Signora.

Les usines de montage sous le groupe Renault doivent réduire davantage les coûts de fabrication pour s'assurer de nouveaux véhicules à produire et un volume additionnel à vendre dans un contexte de pandémie et d'évolution de l'industrie automobile, a-t-il ajouté.

Les grèves augmentent les difficultés de l'entreprise à obtenir un volume supplémentaire de production du XM3 destiné au marché européen, a noté le porte-parole.

En janvier, Renault Samsung a adopté un plan de gestion d'urgence après avoir rapporté une perte d'exploitation de 70 milliards de wons l'année dernière pour la première fois en huit ans. La société a également proposé un programme de départ en retraite volontaire à tous les employés.

Sa gamme actuelle de voitures passagers inclut la SM3 Z.E. 100% électrique, la SM6, le XM3 et le QM6.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page