Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La KOICA signe un accord de soutien agricole de 21 mlns de dollars au Sénégal

Actualités 06.05.2021 à 15h47
Le ministre de l'Economie du Sénégal, Amadou Hott, et la représentante de la KOICA au Sénégal, Lee Nam-soon (à g.), lors de la signature d'un accord de coopération agricole et éducationnelle le mardi 4 avril 2021. (Photo fournie par la KOICA. Revente et archivage interdits).

SEOUL, 06 mai (Yonhap) -- L'Agence coréenne de coopération internationale (KOICA) a annoncé ce jeudi qu'elle a signé un accord avec le ministère de l'Economie, du Plan et de la Coopération du Sénégal pour soutenir le développement agricole et la formation de jeunes. Le montant du soutien financier de la KOICA s'élèvera à 21 millions de dollars au total.

Les deux parties ont signé cet accord au complexe du gouvernement sénégalais à Dakar le 4 mai et le ministre sénégalais Amadou Hott a signalé que ce programme de soutien serait bénéfique pour l'accroissement de la production céréalière, des revenus des agriculteurs ainsi que pour l'amélioration de la capacité des jeunes pousses.

A travers cet accord, la KOICA déversera 11 millions de dollars de fonds d'ici 2026 pour le développement durable de l'agriculture du Sénégal afin d'établir un système de développement d'espèces céréalières, de la culture, de la fabrication des produits ainsi que de son réseau de distribution. De plus, 2,5 millions de dollars seront investis pour fonder un village Saemaul dans le département de Podor.

Outre ces soutiens agricoles, la création d'un centre d'incubation des jeunes pousses et d'un «makertspace» avec l'appui de l'Institut supérieur d'enseignement professionnel (ISEP) du Diamniadio, est au programme. Ce projet de soutien sera financé à hauteur de 7,5 millions de dollars jusqu'en 2024 et vise à cultiver l'esprit d'entreprise des étudiants et à créer des emplois de qualité en favorisant un écosystème entrepreneurial au Sénégal.

A l'occasion de cette signature, Lee Nam-soon, la représentante du bureau de la KOICA au Sénégal, a affiché sa volonté de «soutenir activement ces projets pour établir un écosystème de valeur agricole durable au Sénégal et créer des emplois pour des jeunes sénégalais».

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page