Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Une provocation nord-coréenne est peu probable à l'approche du sommet Séoul-Washington, selon le ministre de l'Unification

Actualités 07.05.2021 à 11h13
Le ministère de l'Unification, Lee In-young, prononce un discours lors d'un séminaire sur la coopération intercoréenne dans le secteur des énergies renouvelables au Forest Vision Center à Séoul le lundi 3 mai 2021.

SEOUL, 07 mai (Yonhap) -- Le ministre de l'Unification Lee In-young a déclaré ce vendredi qu'il était peu probable que la Corée du Nord effectue des provocations majeures à l'approche du sommet entre la Corée du Sud et les Etats-Unis prévu ce mois-ci.

«Nous ne pouvons pas éliminer toutes les possibilités que la Corée du Nord puisse faire monter les tensions, mais beaucoup d'experts disent que les chances d'intensification des tensions militaires à l'approche du sommet Corée du Sud-Etats-Unis demeurent relativement faibles», a dit Lee durant une interview à la radio.

«Je pense que c'est parce que la Corée du Nord sait déjà très bien que les choses ont mal tourné durant l'administration Obama et elle ne répétera pas une telle erreur», a-t-il ajouté.

La Corée du Nord a fortement critiqué le président américain Joe Biden en disant qu'il a commis une «grande erreur» après avoir décrit le programme nucléaire de Pyongyang comme une menace sérieuse en avertissant que les Etats-Unis feront face à une «crise hors de contrôle allant de pire en pire».

Ce mots durs sont intervenus après que Washington a déclaré avoir achevé son examen sur la politique envers la Corée du Nord, en disant que son objectif demeure la réalisation de la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

Lee a analysé que la critique récente du Nord contre les Etats-Unis semblait viser à mettre davantage de pression sur Washington dans l'espoir d'obtenir des concessions.

Le ministère a aussi dit que la Corée du Nord devrait surveiller de près les développements à l'approche du sommet Corée du Sud-Etats-Unis qui aura lieu le 21 mai à Washington et où le dossier nucléaire nord-coréen sera l'un des principaux points à l'ordre du jour.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page