Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul et Washington se concertent sur les débris d'une fusée chinoise qui vont retomber sur Terre

Actualités 07.05.2021 à 14h16
Des membres du Centre coréen d'opération spatiale tiennent une visioconférence avec des officiels du Combined Space Operations Center (CSpOC) des Etats-Unis, le vendredi 7 mai 2021, afin de discuter de la chute des débris d'une fusée chinoise. (Photo fournie par l'armée de l'air. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 07 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis ont discuté ce vendredi des moyens de répondre conjointement aux restes d'une fusée chinoise qui devraient retomber sur Terre ce week-end, ont fait savoir les forces aériennes.

La fusée Long March 5B a été lancée la semaine dernière en transportant un module, le cœur de la future station spatiale permanente chinoise qui est désormais en orbite.

Mais un énorme débris devrait retomber de façon incontrôlée sur Terre autour de samedi (heure américaine), selon l'United States Space Command.

Pour explorer les moyens de gérer conjointement la chute, l'armée de l'air sud-coréenne et le Combined Space Operations Center (CSpOC) des Etats-Unis ont tenu une visioconférence et partagé leurs données de surveillance et leur analyse.

La conférence a également vu la participation de militaires de l'Allemagne et du Japon, selon l'armée de l'air. «Nous ne pouvons pas éliminer complètement la possibilité que des débris de la fusée retombent sur la péninsule coréenne», a déclaré le lieutenant-colonel Cheoi Seong-hwan du Centre coréen d'opération spatiale.

«Nous maintenons un état de préparation élevé en maximisant nos capacités de surveillance spatiale et en travaillant étroitement avec le CSpOC et d'autres agences concernées pour nous préparer pleinement aux divers scénarios», a-t-il ajouté.

Le commandement américain a indiqué que le point exact du retour de la fusée dans l'atmosphère terrestre depuis l'espace «ne pourra être déterminé que quelques heures avant sa rentrée dans l'atmosphère».

Les experts ont dit que des débris pouvaient retomber en mer mais aussi atteindre des régions habitées.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page